PARTAGEZ SUR :

True love is forever, et nous on true love Jewgeni Roppel dont nous avons déjà publié le travail « Magnit » il y a quelques mois. Avec « Caves and spaceships », il réunit les deux extrêmes de la mythologie qui entoure l’occupation de l’espace par l’homme.

Depuis les cavernes – premières habitations de l’espèce humaine -, aux bâtiments à l’architecture futuriste de l’époque de Saakashvili en Géorgie – projections fantasmées d’une société progressiste -, il orchestre la connexion entre le passé et le futur, le creux et le plein, les éléments naturels et les créations industrielles, et questionne à la fois nos espaces mythologiques et notre représentation de l’avenir – l’avenir entendu comme construction sociale et politique, comme un avenir d’espèce. Que faisons-nous ? Vers quoi nous projetons-nous ? Où allons-nous ?

















Toutes les images, « Caves and spaceships », © Jewgeni Roppel. Découvrez son travail sur son site Internet : jewro.de