PARTAGEZ SUR :

C’est un fil d’Ariane en trois étapes, qui relie les époques dans une géométrie de l’absurde, que le photographe Rafal Milach a tissé lors de sa résidence dans la ville de Wrzesnia, en Pologne. Le début du XXe siècle et la révolte des enfants de Wrzesnia en toile de fond, les images d’archives des années 1950 derrière le mur de fer comme matière première, et la Pologne d’aujourd’hui, aux dangereuses tendances liberticides, pour le regard.





La révolte des enfants de Wrzesnia fut un événement important dans la perpétuelle lutte pour l’existence de la Pologne. En Grande Pologne, territoire annexée par l’Allemagne au XIXe siècle, l’allemand devait être parlé à l’école depuis 1973. En mars 1901, l’administration allemande a également rendu l’allemand obligatoire dans les classes de religion, dernière matière avec la musique a être enseignée en polonais. La grève des écoliers de la ville de Wrzesnia a alors commencé.

Depuis le refus des livres de classe par les enfants à la manifestation devant l’école par les adultes, en passant par la formation de comités et les changements d’école, le mouvement a montré ses maigres forces dans la lutte pour les dernières manifestations d’une identité et d’une culture. Il y a eu des procès, des menaces, l’interdiction de parler polonais jusque dans les cours d’école. Une bataille perdue d’avance, mais prise au bond par Rafal Milach qui lui donne pour écho les images d’archives de la ville de Wrzesnia dans les années 1950 prises par le photographe Ryszard Szczepaniak, montrant une société polonaise écrasée cette fois par le communisme.

Une fiction absurde d’enfants et d’adultes, un conte de géométrie et d’oppression, de volumes claustrophobes et de sauts dans le temps, donnant aux tensions sociales un fil rouge temporel et graphique, sans voix, dans l’espoir, enfin, d’un appel d’air.





























Réalisé dans le cadre d’une résidence dans la ville de Wrzesnia, le livre issu de ce travail est disponible ICI. Pour en savoir plus sur la révolte des enfants, vous pouvez consulter la page Wikipédia à ce propos (en anglais).

Toutes les images, « The First March of Gentlemen », © Rafal Milach. Découvrez son travail sur son site Internet : rafalmilach.com