PARTAGEZ SUR :

Bonjour, voici la #Sélectiondujeudi 80.

Cette sélection sera notre avant-dernière.

Nous reviendrons très vite et plus en détail sur les raisons de cette fin dont je reconnais la brutalité.

Vous pouvez nous soumettre vos images en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez enfin – et je vous y invite fortement – pré-commander le numéro #12 de la revue EPIC-stories, qui sera également le dernier.

Jean-Matthieu Gautier

▼ ▼ ▼ ▼ ▼


Magdalena Chodownik

FACEBOOK / INSTAGRAM

Lunik IX, située à Kosice, est la plus grande communauté rom en Slovaquie. Le nombre d’habitants est estimé à environ 4.5 milliers. Les conditions de vie y sont très mauvaises – il n’y a pas de gaz, ni d’eau courante dans les appartements. En raison de cela et du manque d’éducation, les maladies se propagent rapidement et la santé des habitants s’en ressent.

Lunik IX est, de fait, un ghetto où les non-Roms ont peur de se rendre.




Marylise Vigneau / Anzenberger

SITE INTERNET / FACEBOOK / TWITTER / INSTAGRAM

Dans les faubourgs de Lahore les usines pullulent et leurs fumées noires se mêlent à la poussière et à la touffeur de l’air. Les habitants passent, résignés et épuisés. Cet homme promène un chien destiné à en combattre d’autres et exacerbe la tristesse de ces lieux.




Arnaud De Grave / Le Pictorium

SITE INTERNET / FACEBOOK / TWITTER / INSTAGRAM / BLINK

Je rencontre cette femme baka et son bébé au petit matin après une séance de prises de vue dans un campement en bord d’une route forestière, au milieu de la forêt humide. Nous sommes au sud-est du Cameroun, dans le bassin du Congo, en juillet 2015.

Dans ce campement, il régnait une forte odeur de désespoir. Même les enfants étaient tristes. Le chef du campement était déjà saoul à 6 heures du matin. Beaucoup ont l’air de gens qui ont abandonné le combat. Cependant, les femmes avaient ce regard fier qui dit qu’elles n’ont pas lâché l’affaire. Et cette femme-ci particulièrement. Elle sait que son enfant aura une vie difficile même si dans cette région les albinos ne sont pas tués pour faire de la magie noire ou confectionner des porte-bonheur.

La situation des bakas est critique : ils sont arrachés à leur vie nomade de chasseurs-cueilleurs et délocalisés des forêts vers les abords des villages, considérés au mieux comme main d’œuvre extrêmement bon marché. Un chef baka m’expliqua que leur statut politique fait qu’ils n’ont pas leur mot à dire quant à l’utilisation de leur territoires ancestraux, utilisés pour leur ressources en bois par des entreprises étrangères ou nationales, ou comme parcs nationaux. Ils vivent de menus travaux et l’alcoolisme est rampant.




Cyril Caine

SITE INTERNET / FACEBOOK / INSTAGRAM

Réfugiés des rues de Madrid, vendeurs à la sauvette mais avant tout chercheurs d’or… de coeurs en or. Marche ou rêve.




Sébastien Bordes

INSTAGRAM

Au détour d’une balade à Paris… Le monde passe et personne ne semble remarquer cette magie opérer sous mes yeux, la Philharmonie et sa dureté architecturale accueille la délicatesse du corps qui danse et me salue.




Jelena Stajic / Hans Lucas

SITE INTERNET

Douce lumière matinale d’un printemps. Réminiscence d’un lieu où les énergies ont changé, comme les saisons.

Paris, France, 2013.




Thomas Morel-Fort

SITE INTERNET / FACEBOOK

Bruxelles, Place de la Bourse le 23 mars 2016. Il y a un an jour pour jour un jeune se recueille Place de la bourse en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles du 22 mars qui ont causés la mort de 32 personnes et fait 340 blessés.


▼ ▼ ▼ ▼ ▼