PARTAGEZ SUR :

Le jour, Torsten Schumann photographie en couleurs, la nuit, en noir et blanc, et ça donne « Off Keel » : sur le fil entre l’absurde et le chaos, surréaliste seulement en apparence.




Dans le portfolio de Torsten Schumann, il y a ses photos de passeport, sur lesquelles il pose avec un sérieux achevé un point rouge sur le nez. Ses travaux montrent un humour délicat, un plaisir de gourmet, finement ciselé comme une dentelle de calais ou les fines herbes d’une belle omelette.

Pour « Off Keel », il prend les images intuitivement, sans préméditation, et ne les regarde de plus près que plusieurs mois après. Les images sont des fragments de rêve, qui continuent d’exister même une fois extraites de leur contexte. Pour Torsten, cette série est une exploration du penchant de ses semblables pour la confusion, penchant qui brouille les frontières de l’humanité et la rappelle à son animalité.






« Longing for confusion,
Hungry for takeaway and the next new thing.
Nocturnal cliffhangers,
Emotional baggage,
Derailing on the wrong side of the tracks.
»*



















































Le dummy de « Off Keel » a été shortlisté lors des festivals de livres photo de Kassel et d’Unseen, et attend de rencontrer un éditeur.

Toutes les images, © Torsten Schumann. Découvrez ses autres travaux sur son site Internet : torstenschumann.de





« Avide de confusion,
Affamé de plats à emporter et de la prochaine nouvelle chose.
Suspens nocturne,
bagage émotionnel,
Déraillant du mauvais côté des rails.
»