PARTAGEZ SUR :

Vous ne connaissez pas la Padanie ? Sa spécialité du sushi wok, ses paysages de béton, sa culture du sex-shop et son végétal-totem, le palmier ?





La Padanie, c’est le fantasme territorial séparatiste du leader de la Ligue du Nord Italienne, Umberto Bossi, qu’il a simplement plaqué sur tout le Nord du pays, la plaine du Pô.

Les Padans seraient celtes, et se devraient de résister à l’invasion des romains ; ils cuisinent au beurre, et pas à l’huile d’olive (la polenta c’est bien, versus le couscous aux fruits de mer, tradition du sud – Un indice : il y a couscous dedans). Ce sont, parmi d’autres fictions, autant de poutres pourries sur lesquelles le parti s’appuie pour essayer de faire voler en éclats l’unité italienne pourtant durement gagnée et voler des ses propres ailes euh… « celtes ». La Padanie a même son drapeau.





Face à cette flamboyante narration politique, l’artiste Filippo Minelli n’a ni applaudi ni pleuré mais a décidé de nous offrir une visite guidée dans ce que la Padanie offre de plus typique, avec pour fil rouge, son sens aigu de l’ironie. Laissez-vous séduire par le charme envoûtant des décharges locales. Appréciez d’un oeil de fin connaisseur l’art de remplir le vide (la Padanie a horreur du vide) avec des panneaux publicitaires. Succombez aux délices de l’incontournable sushi wok. Découvrez le roi du pétrole, ou plutôt de l’or, Mirkoro, qui règne sur les boutiques d’achat d’or. Délectez-vous de la douce caresse visuelle des palmiers, pas du tout autochtones, plantés partout comme des fléchettes, et des églises bunkers, véritables odes à l’apocalypse.

Une visite drôlissime et légère dont on entend grincer les entournures, car le grotesque n’est plus inenvisageable, et il suffit de peu pour passer de l’autre côté du miroir.






































Pour en savoir plus sur la Padanie, vous pouvez :

– vous rendre sur le site padaniaclassics.com de Filipo Minelli,
– ou vous documenter sur le sujet : sur Wikipedia et sur la revue en ligne L’espace politique par exemple.

Toutes les images, « Padania Classics », © Filipo Minelli. Découvrez son travail sur son site Internet : filippominelli.com