PARTAGEZ SUR :

Le mendiant, c’est l’ombre que j’aperçois couchée sur un carton devant l’enseigne d’un grand magasin, c’est le jeune homme qui vient m’aborder dans une rame de métro ou la femme accompagnée de ses enfants assise à la sortie de la boulangerie. Qui sont donc ces personnes que je croise tous les jours et dont je n’arrive pas à déterminer clairement si elles me sont proches ou lointaines ? Quelle(s) image(s) en avons-nous ? Ces images ont-elles une histoire ? Et si oui, laquelle ?

La mendicité est une réalité difficile à appréhender face à laquelle on n’arrive pas toujours à savoir quelle attitude adopter : empathie, pitié, méfiance ? Cette activité consistant à faire appel à la générosité des passants reste encore majoritairement méconnue et traîne dans son sillage toute une série d’idées reçues alors que parallèlement, le nombre de personnes précaires en France et en Europe a augmenté de manière significative ces dernières années.

OAI13 a interviewé ceux qui questionnent, que ce soit pour un projet ponctuel (photographe) ou au quotidien (sociologue, iconographe, chercheur), les représentations visuelles que nous avons de la mendicité.

Mendicité : quand seule une image cache une réalité plurielle

Si quelqu’un vous demande de décrire un mendiant, que répondriez-vous ? Peut-être bien que vous brosseriez le portrait d’une personne assise dans la rue, la main tendue ou avec un gobelet devant elle. Bingo, l’iconographie de presse web française confirme votre description ! Celle-ci reflète-t-elle pour autant la réalité ? Enquête.

Emma Grosbois a photographié les mendiants comme des saints

Emma Grosbois a vécu à Florence pendant trois ans. Plusieurs fois par jour, sur le chemin qui la mène à sa voiture, elle croise et salue un mendiant qui porte autour du coup un « Santini », une image de saint dont les Florentins font grand usage. Emma s’interroge alors sur le rapport complexe qu’entretient Florence avec la mendicité : la ville ne les accueille qu’avec réticence alors que partout circulent ces petites images issues d’une religion valorisant le geste de donner l’aumône. OAI13 a interviewé la photographe française sur sa série « Santa Elemosina » (« Sainte Mendicité ») pour laquelle elle a photographié des mendiants sur le modèle de ces icônes pieuses.