PARTAGEZ SUR :

Samedi 7 mai 2016, il est 14 heures 14 à Londres. Une mystérieuse photo vient rejoindre le flux des nouvelles publications Instagram…

The Girl in bloom #nofilter #nintendo #gameboy #pixelart #portrait

Une photo publiée par Jean-Jacques Calbayrac (@gameboycameraman) le



Un nouveau filtre Instagram ? Non. Le dernier projet aux apparences un peu loufoque de Jean-Jacques Calbayrac aka. gameboycameraman sur le réseau social, un photographe passionné de jeux vidéos old school : « quand je joue aux jeux vidéos, je préfère ceux à l’ancienne, ceux qui sont bien lents : si je dois sauver une princesse c’est fun, si je dois sauver le monde c’est encore plus fun, mets-moi un dragon ici et je suis super heureux. », me confie-t-il.

Pour la photo, c’est pareil :

Dans son sac, en plus de sa Nintendo 3DS, sa Neo Geo Pocket Color, et occasionnellement sa Game Boy advance SP ou sa PS Vita, il y a un smartphone et… une Game Boy Camera. Et quand ce monégasque veut prendre une photo à la volée dans les rues de Londres, sa ville d’adoption, ce n’est pas son smartphone qu’il sort, mais sa Game Boy. Ça vous étonne ? Alors laissez-vous surprendre.




Salut Jean-Jacques, tu as commencé un compte Instagram de photos prises avec une Game Boy Camera il y a environ trois semaines. Tu m’en dis plus ?

Oui bien sûr. Ce projet, je l’ai en tête depuis pas mal d’années, c’est un peu un trip de toujours. Une sorte de challenge que je me suis donné de créer des images à la Game Boy, de pouvoir les montrer aux gens et qu’elles puissent leur plaire. Peu de personnes s’imaginent que l’on puisse avoir ces images sur un ordinateur et encore moins en ligne, parce que la seule sortie qu’elles connaissent généralement, c’est l’imprimante Game Boy Printer. Mais maintenant il existe plusieurs techniques pour exporter ses photos sur son ordinateur. Personnellement, j’ai une machine spécialement conçue pour ça : il me suffit de la brancher directement à ma console qui va ensuite émuler l’imprimante, mais au lieu d’envoyer le fichier vers l’imprimante, elle l’envoie vers une carte SD.

Tu imagines, il y a des gens qui ont crée une machine juste pour transférer les images de la Game Boy Camera alors qu’il doit y avoir huit personnes au monde, dont moi, qui la veulent. Il y en a qui sont vraiment fous !




Du coup, la plupart du temps, les gens connaissent le rendu de ces images, mais ne pensent pas pouvoir le redécouvrir. J’espère que mes photos crééent ce petit côté inattendu qui va surprendre, et puis surtout… le rendu est tellement ouf, tellement absurde !



C’est quoi ta Game Boy ?

C’est une grosse Game Boy translucide. Attends je te la montre.



JJ_Calbayrac
Jean-Jacques se prend en selfie en train de se photographier avec son smartphone avec sa Game Boy Camera… Compliqué.


Et la caméra, c’est juste ça : une cartouche que tu insères comme un jeu, sauf qu’au-dessus, tu as un appareil photo qui tourne. C’est le premier appareil photo à selfies au monde. C’est vraiment pensé pour ça et c’est sorti en 1998.





L’intérêt de pouvoir faire tourner la caméra, c’est aussi que tu peux faire des panoramas sans bouger l’appareil ! Je suis en train d’en faire en ce moment. Les gens se disent souvent qu’une Game Boy Camera fait des photos de mauvaise qualité, mais il y a tellement d’options ! C’est vraiment dingue en fait : tu peux réaliser des panoramas, des selfies, des timelapses et des animations.



Tu peux pratiquement tout faire comme sur ton smartphone, mais les photos sont en gros pixels quoi…

C’est ça. Tout y est beaucoup plus simple. Aujourd’hui on parle de capteurs de 30 millions de pixels, là c’est un capteur 128×112. Et puis tu es limité à trente photos par séance, après il faut « recharger ». On retrouve ce côté pellicule qui oblige à être très minutieux dans ses choix. L’appareil photo ne coûte que quelques euros d’occasion alors … autant se faire plaisir. Personnellement, j’en ai trois !





Il y en a qui utilisent des filtres de couleur aussi…

Je suis justement en train de m’intéresser au procédé car je voudrais m’y mettre prochainement : faire de la photo couleur avec une Game Boy Camera, que demander de plus ! Pour y parvenir, il suffit de transformer tes photos en couleur sur Photoshop en modifiant ses valeurs RVB. Mais pour l’instant je m’intéresse surtout à tester les capacités de l’appareil. Je m’essaie à la vidéo là. Tu peux pas en faire à proprement parler, mais tu peux faire des timelapses avec une seconde entre chaque photo, ce qui donne des vidéos de quatre secondes très saccadées.




En fait, comme tout appareil, la Game Boy n’est qu’un outil, et l’outil, il est ce que tu en fais. Si t’arrives à avoir un peu d’imagination, tu peux aller loin avec n’importe quoi. Ça me fait penser aux gens qui disent que la photographie numérique est tellement facile que tout le monde peut désormais être un bon photographe. Je pense que c’est aussi facile que d’être un bon dessinateur avec un crayon à papier. Donne-moi un crayon à papier et je te ferais un dessin super nul, donne-le à un dessinateur et il te fera un truc de malade. Et avec la Game Boy Camera, c’est exactement la même histoire : c’est un outil, comme un crayon à papier, qui a l’air pourri au départ, mais que tu peux amener loin et qui surtout est super fun.





Qu’est-ce que tu aimes dans cette esthétique ?

J’adore le fait que ce soit ultra-pixelisé. Pas pour le pixel lui-même, ça j’en ai un peu rien à faire, mais parce que tu y perds tous les détails des images. Aujourd’hui, on a plutôt tendance à s’intéresser au piqué d’une image, on tend vers « le tout super détaillé ». Là on est carrément à l’opposé : tu peux pratiquement compter les pixels à la main ! Du coup, tu t’intéresses plus aux formes qu’aux détails, et les formes, c’est tout aussi passionnant : on a pas forcément besoin de détails pour voir une image.


Homme au hasard I #8bit #pixelart #nintendo #gameboy #london #liverpool #street #streetphotography #blackandwhite #random #guy

Une photo publiée par Jean-Jacques Calbayrac (@gameboycameraman) le




C’est quoi les sujets que tu préfères photographier avec ta console ?

Je m’intéresse de plus en plus aux portraits et à la nature morte parce que tu peux prendre du temps pour faire tous les réglages et c’est ce qui est le plus abouti visuellement.



The Girl in Stripes #nofilter #8bit #nintendo #gameboy #pixelart #blackandwhite #southlondon #portrait #shadow #stripes

Une photo publiée par Jean-Jacques Calbayrac (@gameboycameraman) le

Un portrait.


Orchidée I #nofilter #8bit #nintendo #gameboy #flower #orchid #stilllife #pixelart

Une photo publiée par Jean-Jacques Calbayrac (@gameboycameraman) le

Une nature morte.

Mais je prends beaucoup de plaisir aussi à photographier les gens dans la rue et c’est très drôle : c’est la première fois que je peux enfin faire des photos de rue sans que personne en ait quelque chose à faire. Personne ne te regarde car généralement, ils ne savent pas ce que c’est. Peut être que les gens qui me voient utiliser ma console me trouvent juste bizarre ou flippant… Mais ils ne s’imaginent pas que ça puisse finir sur Internet. Ils voient juste une Game Boy et pas un appareil photo qui pourrait nuire à leur vie privée.





T’as toujours ta Game Boy Camera avec toi quand tu vas te balader du coup ?

Oui. J’ai toujours deux ou trois consoles sur moi quand je sors, je suis un gros geek (rires). Donc la Game Boy en plus c’est vraiment pas ça qui me gêne !



JJ_Calbayrac_02
Jean-Jacques en pleine séance de prise de vue.

Et voici le résultat :