Le Polaroid va-t-il disparaître de la photographie de mode ?

PARTAGEZ SUR :
Cet article fait parti du dossier de la semaine du 31.03.14 : La renaissance du Polaroïd

Certains photographes au Polaroid ont marqué l’histoire de la photographie de mode. Habituellement utilisé en préparation des shootings mode, il est devenu une signature pour de nombreux grands photographes : Sarah Moon, Deborah Turbeville ou encore Paolo Roversi. Aujourd’hui avec la suprématie du numérique, le Polaroid va-t-il disparaître de la photographie de mode ?


Les textures de LiliRoze

Au premier abord, les photographies de LiliRoze pourraient s’inscrire dans la continuité du travail de Sarah Moon, avec cette particularité de savoir regarder la femme avec une sensualité inégalable. Photographe de mode et de beauté, elle développe un style à la limite de la peinture, s’attachant à rendre les texture sensibles à même la photographie. Depuis que les films Polaroid ont arrêté d’être produit, LiliRoze tente de trouver des alternatives à cette technique photographique/ Elle déclare au site lesphotographes.com : « Lorsque les films Polaroid ont disparu, j’avais un petit stock, et pendant plus d’un an j’ai fait des essais et des tests pour parvenir à garder les effets de ces films tout en photographiant avec d’autres films instantanés. Quitte à les salir. Je n’aime pas que les choses soient trop définies, j’aime garder un peu de brouillard, de mystère, de magie. Alors on a parfois l’impression de voir quelque chose qui n’appartient qu’à nous. » Dans ses images, les tissus sont palpables. Ses photographies sont un hommage à la femme et au vêtement. De ces clichés délicats, on retire l’impression de se balader dans un doux rêve.

liliroze_3

Liliroze

liliroze_2

Liliroze

liliroze_1

Liliroze

Les voyages de Mikael Kennedy

Dans un tout autre style, Mikael Kennedy s’inspire des codes du road trip et de la photographie vintage pour vendre des campagnes de photo de mode à des marques qui se positionne sur des cibles très spécifiques, hipsters et underground. La campagne qu’il signe pour J. Crew. est faite d’images sur exposées, de couleurs vieillies, de rayons de soleil et de chemises à carreaux. Dans un style semblable, la marque de vêtements masculins Billy Reid s’appuie sur l’esthétique du road trip, avec ses routes délavées à perte de vue pour sa campagne publicitaire, réalisée au Polaroid également. Mikael Kennedy revendique volontairement son goût pour la nostalgie que dégage le Polaroid. Pour lui, rien ne ressemble à une photo faite au Polaroid. Après avoir voyagé pendant près de 10 ans, il s’impose comme photographe de mode avec cette signature toute particulière. Sa seule limite, la disparition éventuelle du film Polaroid. Que fera-t-il quand il aura épuisé son stock de films ? Il arrêtera la photographie et fera autre chose…

mikael-kennedy_3

Mikael Kennedy

mikael-kennedy_2

Mikael Kennedy

mikael-kennedy_1Mikael Kennedy

Si le Polaroid ne fait plus partie des habitués des shootings mode, il reste néanmoins quelques photographes qui s’y accrochent. Que ce soit LiliRoze qui tente de pérenniser son esthétique ou Mikael Kennedy qui perpétue des codes esthétiques aujourd’hui en vogue, quelques photographes tentent aujourd’hui de ramener ce mode de production dans l’industrie de la mode. Avec succès ou non, il reste encore quelques soldats pour représenter le Polaroid face à l’armée de technologies numériques actuelles. Pourquoi ? Simplement pour la beauté du medium.


Cet article fait parti du dossier de la semaine du 31.03.14 : La renaissance du Polaroïd
PARTAGEZ SUR :
Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.