Home Relire Photojournalisme Le World Press de l’année n’est pas une photo de guerre

Le World Press de l’année n’est pas une photo de guerre

79
1
SHARE

Chaque année, le World Press Photo récompense les images de presse de l’année. Le jury s’est réuni à Amsterdam et a désigné cette photo de Mads Nissen comme photo de l’année.


Jonathan Jacques Louis, 21, and Alexander Semyonov, 25.

Mads Nissen, Danemark, Scanpix/Panos Pictures
Saint Pétersbourg, Russie – Jon et Alex, un couple gay dans un moment d’intimité. La vie des LGBT devient de plus en plus difficile en Russie. Ils sont confrontés à la discrimination sociale et juridique, au harcèlement et même à des attaques criminelles de la part de groupes conservateurs religieux et nationalistes.



► ► ► Voir aussi sur OAI13 : La tribune de Jerôme Huffer (L’instant – Paris Match) : « Le World Press avance avec son époque, à marche forcée »
► ► ► VOIR NOTRE TIMELINE TWITTER « WORLD PRESS PHOTO 2015 » (EN/FR)

Le photographe décrit son image ainsi : « C’est juste une image qui parle d’amour et de haine ».

Le jury du World Press surprend par ce choix qui s’éloigne d’une photographie de « hot news » ou de conflit. Patrick Baz, membre du jury, défend ce choix : « La décision a été unanime. Cette image nous montre que le photojournalisme n’est pas seulement une histoire de guerre. Ça peut aussi être une superbe histoire de l’autre côté de votre rue. »

► Découvrez le palmarès complet sur : l-instant.parismatch.com


Dans le Time Lightbox, Pamela Chen, membre du jury et directrice éditoriale chez Instagram, explique qu’il fallait se détacher de toutes les images de propagande et d’horreur diffusées par les groupes terroristes : « Aujourd’hui, les terroristes utilisent des images construites pour la propagande. Il nous faut répondre de façon plus subtile, intense et réfléchie. Nous étions à la recherche d’une image qui aurait toujours une importance demain, pas seulement aujourd’hui ».

► A lire sur : time.com

À lire aussi sur Lightbox, les propos du jury qui racontent comment ils ont fini par choisir la photo de Mads Nissen en image de l’année. Pour eux, il était important d’envoyer un message aux photojournalistes : « Vous n’avez pas besoin de partir sur des conflits pour faire de bonnes images. »

► A lire sur : time.com


Pendant les jours de délibération du jury, un storify a été créé pour montrer le making of du World Press.

► A lire sur : storify.com



Ci-dessous, notre timeline de sélection de tweets de réaction suite à l’annonce du World Press (actualisée régulièrement).


1 COMMENT

Comments are closed.