Home Relire Livres Photo Un homme reste toujours le fils de sa mère | Denis Dailleux

Un homme reste toujours le fils de sa mère | Denis Dailleux

613
0
SHARE

Denis Dailleux a passé ces dix dernières années à vivre au Caire. Là bas, il a réalisé une série de portraits extrêmement puissante de mères et de fils dans une intimité très troublante. Le livre présentant cette série vient de sortir chez les éditions du Bec en l’air.


denis-dailleux-1

« C’est seulement en cadrant très serré et en occultant son père, qui était assis à sa droite, que j’ai obtenu cette image d’abandon christique » – ©Denis Dailleux | Mères et Fils

L’auteur

Le photographe Denis Dailleux, membre de l’agence Vu, est réputé pour sa sensibilité photographique et son exigence. Christian Caujolle écrit à son sujet : « Avec la délicatesse qui le caractérise, il pratique une photographie apparemment calme, incroyablement exigeante, traversée par des doutes permanents et mue par l’indispensable relation personnelle qu’il va entretenir avec ce – et ceux – qu’il va installer dans le carré de son appareil ». Il s’exprime notamment par une photographie de portrait extrêmement humaniste.



denis-dailleux-5


denis-dailleux-4

Le livre

Le livre commence par une courte description de chaque couple mère-fils que Denis Dailleux a photographié. Dès ces premières pages, on devine la délicatesse du travail qui va suivre : « George habite le quartier de Shoubra, où vit la plus grande communauté copte du Caire. George est très pudique. Il a longuement hésité avant de poser. Puis il a accepté en me disant : Ma mère est une partie de moi-même ».



denis-dailleux-3


denis-dailleux-2
[pullquote type= »2″] »Quand j’ai demandé à Islam s’il avait une idée pour la prise de vue, il a souri, a posé sa main droite sur la nuque de sa mère et a déposé un baiser sur son front. » – Denis Dailleux | Mères et Fils[/pullquote]

24 portraits. Tous plus forts les uns que les autres. On y perçoit la douceur du lien maternel, la complexité du rapport homme-femme, la tendresse du fils et l’amour profond. Les images se regardent seules. Sans texte.

C’est seulement à la fin du livre qu’une postface de Philippe Mezescaze nous donne à imaginer l’approche de ce photographe incontournable qu’est Denis Dailleux.


Mère et fils, Denis Dailleux
34€

Se procurer le livre sur Internet :

Mères et Fils, Denis Dailleux
25 €

SHARE
Previous articleAndrea Roversi photographie ce qui l’effraie le plus
Next articleRevue Web | 28.08.14
Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.