PARTAGEZ SUR :

L’hiver est déjà là, mais le souvenir de l’été continue de nous hanter. Pour l’artiste américain Joël Meyerowitz, la belle saison est le temps du souvenir. Offrons-nous alors une pause nostalgique et remémorons-nous son livre A Summer’s Day, publié en 1985.



couv_a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz


Toutes les images © Joel Meyerowitz, Courtesy Howard Greenberg Gallery

On ne présente Joel Meyerowitz plus que par plaisir. Ce maître de la photographie couleurs américaine a fait ses premières armes en 1962, après avoir vu Robert Franck travailler. Il se consacre alors à la street photography, saisissant avec humour les tours et les détours de sa ville natale, New York. En se tournant définitivement vers la couleur dans les années 70, Joel Meyerowitz adapte sa composition faisant des portraits posés en pied et tentant des études chromatiques tout en restant un des plus importants représentants de la « photographie sur le vif ».



Meyerowitz

The clothes-line, 1976



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_4

The screened porch, 1980



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_5

An afternoon on the beach, 1983


Avoir l’occasion de feuilleter A Summer’s Day, c’est un peu comme plonger la tête la première dans la mer, ressortir ses lunettes de soleil et ne plus se soucier que de la prochaine sieste. Au fil des pages, le photographe décrit tout l’ordinaire d’une journée d’été et tous ses plaisirs que l’on apprécie pour leur douce banalité. La plage, le linge qui sèche, une table de fin de repas. Le livre retrace un jour complet, du matin au crépuscule et offre toutes les nuances des sensations estivales.



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_6

Chuckie, 1981



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_

Dinner Table, 1983



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_3

The bedroom, 1981



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_8



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_7

Heidi, 1981


Tout l’art de Meyerowitz se dévoile dans ce poème photographique. Paysages, natures mortes, portraits, le photographe use de ses talents pour faire affleurer toutes les couleurs et les odeurs d’une maison chauffée par le soleil. A summer Day’s, recueil de photographies prises sur plusieurs années, est un véritable voyage sensoriel et mémoriel dans nos souvenirs de vacances, tant la journée d’été qu’il décrit est universelle et hors du temps.



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_10

Doorway to the sea, 1983



a_summer_s_day_Joel_Meyerowitz_9

The cottages, 1982


Si A Summer’s Day n’est plus publié (mais disponible d’occasion), Joel Meyerowitz a une double actualité en librairie: une nouvelle édition de son chef-d’œuvre Cape Light. ainsi que la publication de Morandi’s Objects.

En savoir plus :

A Summer’s Day, Joel Meyerowitz
Editions Times Books
30 euros
Se procurer le livre sur internet



PARTAGEZ SUR :
Camille Périssé étudie le cinéma à Paris III. Parallèlement à ses études, elle est rédactrice chez OAI13.