Home Dossiers Photographier l’immigration, au delà du cliché

Photographier l’immigration, au delà du cliché

226
4
SHARE

Souvent intégrée à des discours politiques et régulièrement sujet d’actualité dans les médias, l’immigration est une problématique sociale actuelle.



Jobard024© Olivier Jobard


Les images que nous voyons de l’immigration concourent à façonner la représentation que nous en avons. Que signifient ces images ? Comment les photographes choisissent-ils de représenter l’immigration et que sont-ils prêts à faire pour y parvenir ?


Immigration : il y a ce que les journaux montrent et ce que les photographes voient

Entre l’actualité récente sur le nombre croissant de migrants à Calais et sur ceux qui disparaissent en mer pour avoir tenté d’atteindre Lampedusa, l’immigration illégale vers l’Europe est un thème récurrent dans la presse française. Les articles de journaux sur la situation à Calais, par exemple, sont illustrés par des photos de groupes de migrants en attente de franchir la Manche, de campements précaires et de surveillance policière. Aujourd’hui, OAI13 s’interroge sur la manière dont les photographes représentent l’immigration et quelles images les médias diffusent. Photographier un groupe d’individus entassés dans un bateau ou qui courent derrière un camion, qu’est-ce que ça signifie ?


Olivier Jobard partage la route des migrants depuis dix ans

Olivier Jobard est de ceux qui, pour incarner un personnage qui nous semble parfois lointain, le migrant, traverse illégalement et de manière répétitive des frontières. En s’impliquant corps et âme dans les parcours de vie qu’il photographie ou filme, il noue des relations à long terme avec les migrants, avant, pendant et après leur migration. Ce qui meut Olivier Jobard ? De se dire qu’en racontant des histoires humaines, il peut avoir un impact sur l’image qu’on en a.


Et si la Chine était la nouvelle terre d’immigration des Occidentaux ?

On peut se demander comment représenter l’immigration en partant de faits réels, mais aussi en… créant des fictions. C’est ce que le photographe Benoît Cézard a fait en imaginant une Chine qui, en 2050, serait devenue terre d’accueil des Occidentaux. Ce qu’il nous livre, ce sont 8 photos qui décentrent notre regard sur l’immigration. La Chine, nouvel Eldorado ?



Dossier précédent
Dossier suivant

4 COMMENTS

Comments are closed.