Home Dossiers Voyage photographique en Islande

Voyage photographique en Islande

16
0
SHARE

Au nord, presque au bout du monde, habité par seulement 330 000 habitants, l’Islande est un pays qui fait rêver. L’explosion récente du volcan Barbadunga nous a donné envie d’explorer ses contrées naturelles à travers le regard de photographes islandais et étrangers. L’Islande est un pays qui a souvent attiré et fasciné les photographes. Cette semaine, nous vous proposons une sélection de ces regards.


la_une_08_09_2014© Frédérick Carnet


Frédérick Carnet à la recherche des arbres islandais

Frédérick Carnet a passé trois mois en Islande. Il en a presque fait le tour avec son vélo. Il est parti dans ce pays du nord sans projet ou idée préconçue en essayant de se détacher de toutes les représentations photographiques classiques de l’Islande : terres volcaniques, geysers et étendues d’herbes vertes. Ces trois mois en Islande ont conduit Frédérick à écrire quatre histoires photographiques. L’une d’entre elles, From a tree to a forest nous montre comment l’arbre s’inscrit aujourd’hui dans le paysage islandais.


Nanna Dís© Nanna Dis


Être photographe en Islande : rencontre avec Nanna Dís

Nanna Dís est une photographe islandaise. Née en 1985, elle fait des études d’art avant de s’orienter vers la photographie. Aujourd’hui, elle travaille tant pour la presse locale (Reykjavík Grapevine) que pour la presse internationale (Rolling Stones, Financial Times). Son blog photo Snoop Around lui a valu le prix du meilleur travail photographique éditorial en 2011 du web award islandais. Dans le cadre de notre semaine sur ce pays du nord, Nanna Dís nous raconte comment on devient photographe en Islande et quels sont les avantages et inconvénients du pays pour la profession.


petur-thomsen_03© Pétur Thomsen


Pétur Thomsen : « La photographie du paysage islandais est devenu un genre en soi »

Pétur Thomsen est un photographe islandais. Le paysage de son pays natal, il le connaît par cœur. Il l’a photographié sans relâche jusqu’à réussir à trouver son propre style. Confronté perpétuellement à une vision idéalisée de l’Islande, Pétur a mis du temps avant de réussir à se détacher du paysage carte postale que tout le monde aime voir. Pour lui, le paysage ne doit pas sublimer la nature. La nature est sublime d’elle même.



Dossier précédent
Dossier suivant

SHARE
Previous articleFrédérick Carnet à la recherche des arbres islandais
Next articleRevue Web | 08.09.14
Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.