Home Non classé Y a-t-il encore quelque chose à photographier à New York ?

Y a-t-il encore quelque chose à photographier à New York ?

745
0
SHARE
Cet article fait partie du dossier de la semaine du 16.04.14 : OAI13 à New York

Alors que New York est l’une des villes dont on a le plus d’images dans notre conscience collective, on se demande quelle vision apportent les jeunes photographes sur cette mégalopole qui semble parfois immuable.


New York fait partie des villes les plus photographiées du monde. Tellement de photographes s’y sont installés et en ont faire leur muse qu’il est presque impossible d’y venir sans complètement s’attendre à ce qu’on y découvre. Même sans se souvenir de leur nom, on connaît les clichés de Saul Leiter, Joel Meyerowitz, William Klein, Helmut Newton…

saul-leiter

Saul Leiter

Joel Meyerowitz

Joel Meyerowitz

william-klein

William Klein

newton

Helmut Newton

Oui, quand on regarde ce petit concentré d’images, on sait tout de suite que l’on en a vu au moins plus de la moitié. Elles ont bercé l’histoire de la photographie. Encore aujourd’hui, New York attire un très grand nombre de jeunes photographes. Arrivent-ils à se détacher des pas de leurs ancêtres ? Regardent-ils New York avec des yeux neufs ?

New York dans le Grand Canyon

Gus Petro est un photographe suisse. Diplômé en art, il vit et travaille à Zurich. Ayant voyagé plusieurs fois à New York puis dans le Grand Canyon, ce jeune photographe a eu l’idée d’intégrer la ville de gratte-ciel directement dans un paysage désertique. Tout le monde veut vivre à New York. Mais en l’intégrant dans un paysage désertique, Gus Petro réussi à rendre cette ville subitement invivable et hostile.

Merge-I

Gus Petro

Merge-IV

Gus Petro

Merge-V

Gus Petro


Les habitants de New York

Après avoir été trader à Chicago, Branton Stanton déménage à New York. Il décide de photographier tous les jours ses habitants. Les portraits réalisés sont publiés sur le site humansofnewyork.com accompagné d’un court texte. Depuis 2010, Branton Stanton a réalisé près de 5 000 portraits. Et si la qualité photographique est très inégale, la presse et le public se sont pris d’affection pour ce projet communautaire. Il montre la richesse multiculturelle de New York. Nombreux sont les gens qui s’y retrouvent.

humans-of-new-york_01

Humans of New York

humans-of-new-york_02

Humans of New York

humans-of-new-york_03

Humans of New York


Rockaway, la tranquillité et la solitude à New York

Céline Hamelin a photographié le quartier de Rockaway, à 1 heure de Manhattan, en plein hiver. Lieux vides, brouillard, petites maisons et nuées de canards tranchent avec la vision stéréotypée que nous avons de la Big Apple.

celine-hamelin_01

Céline Hamelin

celine-hamelin_02

Céline Hamelin

celine-hamelin_03

Céline Hamelin


La vie urbaine en slow motion

Adam Magyar a réalisé des vidéos qui ont fait le tour du Web il y a quelques mois. Dans les grandes villes, il filme l’arrivée du métro en slow motion : se dévoile sous nos yeux les expressions des passants. Comme une milliseconde volée, ce film apparaît comme un vrai moment de poésie.

Adam Magyar – Stainless, 42 Street (excerpt) from Adam Magyar on Vimeo.


Cet article fait partie du dossier de la semaine du 16.04.14 : OAI13 à New York