Home Non classé La nourriture comme on ne veut pas la voir

La nourriture comme on ne veut pas la voir

2871
0
SHARE

Toute cette semaine, nous vous avons proposé des séries photographiques qui faisaient appel à l’esthétique pour nous faire saliver ou nous interroger. Mais aujourd’hui, nous allons vous parler de photographes qui nous montrent la nourriture comme on n’a pas l’habitude de la voir : complètement anti-apétissante.



► ► ► Cet article fait partie du dossier La photo culinaire : c’est bon

Du poulet bleu et du beurre violet

La photographe Lawrie Brown s’est donné comme objectif de jouer avec nos sens. En changeant la couleur des aliments qu’elle photographie, elle montre le rôle que joue la vision dans l’appétence d’un plat. Trouvez-vous toujours le poulet appétissant quand il est bleu vif ?


lawrie-brown_01©Lawrie Brown
lawrie-brown_02©Lawrie Brown
lawrie-brown_03©Lawrie Brown
lawrie-brown_04©Lawrie Brown



Site Internet : http://lawriebrown.com

Extérieur concombre, intérieur banane

L’artiste Hikaru Cho manie la peinture et la photographie si bien qu’elle a fait du trompe-l’œil sa spécialité. Elle a notamment réalisé une série de 3 images représentant une clémentine, une aubergine et un concombre, qui sont en fait une tomate, un œuf et une banane.


hikaru-cho_01©Hikaru Cho
hikaru-cho_02©Hikaru Cho
hikaru-cho_03©Hikaru Cho
hikaru-cho_04©Hikaru Cho



Site Internet : http://www.hikarucho.com

La photo culinaire (presque) honnête

Le photographe new-yorkais Chris Maggio fait aussi de la photographie culinaire, mais pas de la cuisine des grands chefs, non. Lui, il capture plutôt la nôtre de cuisine, celle qu’on se fait à 3 heures du matin après une soirée arrosée. Photos au flash de fins de frigo sur table en bois… Oui, il y a plus appétissant comme photographie culinaire.


chris_maggio_01©Chris Maggio
chris_maggio_02©Chris Maggio
chris_maggio_03©Chris Maggio
chris_maggio_04©Chris Maggio



Site Internet : http://cargocollective.com/chrismaggio

Des aliments pourris joliment photographiés

Joe Buglewicz, lui, fait l’inverse : il photographie des aliment pourris de façon publicitaire. Alors qu’il vivait en colocation, l’idée lui est venue de photographier la nourriture qui pourrissait au fond de son frigo en intégrant les règles esthétiques du packshot (photographie sur fond uni servant souvent à présenter un produit dans un catalogue). Alors, est-ce qu’un pamplemousse pourri vous donne tout de même envie s’il est photographié de façon publicitaire ?


joe-buglewicz_01©Joe Buglewicz
joe-buglewicz_02©Joe Buglewicz
joe-buglewicz_03©Joe Buglewicz
joe-buglewicz_04©Joe Buglewicz



Site Internet : http://www.joebuglewicz.com/

Et pour ceux qui auraient toujours faim après avoir regardé ces photos, on vous propose de découvrir une vidéo d’Epic Meal Time. Bon appétit!

Cet article fait partie du dossier de la semaine du 05.05.14 : La photo culinaire : c’est bon