Home Non classé Thibault Brunet transforme votre zone industrielle en œuvre d’art

Thibault Brunet transforme votre zone industrielle en œuvre d’art

860
0
SHARE

Thibault Brunet est un ovni, mais un super ovni. Il est capable de passer 8 heures dans un logiciel de simulation de conduite de camion pour livrer une caisse de pommes virtuelles. Dans son nouveau projet, réalisé pour France(s) Territoire Liquide, il isole des bâtiments de zones périurbaines trouvés sur Internet et les transforme en objets d’art. Il s’est interrogé sur l’environnement périurbain français à travers l’univers virtuel. Par une typologie presque scientifique de constructions industrielles, Thibault Brunet réussit à faire le portrait des zones périurbaines françaises. Ces bâtiments en bord de route nationale auxquels on ne prête pas attention, il les a traqués sur Internet, isolé dans un cadre, et enfin, on les regarde.

thibault-brunet-ftl_01©Thibault Brunet



► ► ► Cet article fait partie du dossier 43 Photographes regardent la France

OAI13 : Comment as-tu eu l’idée de travailler sur Google Earth pour isoler des bâtiments en 3D ?
Thibault Brunet : En regardant un ami jouer à Left 4 dead et en observant les bugs graphiques des immeubles dans le jeu, j’ai eu l’idée de m’intéresser aux bâtiments dans le virtuel. Tout doucement, j’ai eu l’idée de faire une typologie. J’ai donc commencé à chercher des bâtiments, mais il fallait évidemment qu’ils soient français et c’est devenu problématique.

Pourquoi ?
J’ai fait des recherches dans toutes sortes de jeux vidéo mais les constructions sont souvent américaines ou autres, mais rarement françaises. Je suis donc passé par Euro Truck Simulator (jeu de simulation de de conduite de camion permettant de traverser l’Europe en temps réel, ndlr). J’ai commencé à télécharger les modèles 3D qu’il y avait dans les textures du jeu, mais les bâtiments étaient assez mal faits. Puis, j’ai eu l’idée de passer par Google Earth en utilisant les modèles Sketch Up.

thibault-brunet-ftl_02©Thibault Brunet

thibault-brunet-ftl_03©Thibault Brunet

C’est quoi Sketch up ?
C’est un logiciel de modélisation 3D. Les designers s’en servent pour designer leur maison. Par exemple, s’ils veulent intégrer un lavabo Ikea Odensvik dans leur maison, ils vont aller chercher dans les modèles SketchUp le lavabo Odensvik en 3D modélisé par Ikea. Il y a un outil de recherche SketchUp qui s’appelle WareHouse.

Et donc WareHouse c’est quoi ?
C’est une communauté web qui rassemble des numérisations 3D réalisées par des internautes. Les gens numérisent ce qu’ils veulent numériser et ils le mettent à disposition sur Internet. Cet outil est assez intéressant car n’importe qui peut numériser une structure pour la mettre sur Google Earth. Et il y a aussi plein de gens qui modélisent leur HLM. J’ai donc cherché des HLM dans SketchUp en zone urbaine et périurbaine. Il y a vraiment énormément de matière.

thibault-brunet-ftl_04©Thibault Brunet

J’ai pris ces modèles 3D et dans mon logiciel, je les ai tous mis à la même échelle. Je les isole ensuite dans la couleur de leur façade. Puis, je joue avec l’heure et la date de création du fichier numérique pour créer une ombre du soleil en fonction de la position dans laquelle il se trouvait à ce moment là. Sur la photographie, l’ombre présente est donc celle de l’heure de création du fichier numérique du bâtiment.

Et après avoir écrit le concept de création de tes images, tu les as fait faire par quelqu’un d’autre. Pourquoi ?
Oui. Aurore Moniot a réalisé techniquement les images. Je ne voyais pas l’intérêt de le faire moi-même. Je ne voulais pas contrôler si l’image était belle ou pas. L’objectif du projet était simplement de faire une typologie. Mais si je l’avais fait moi-même, j’aurais été séduit par un angle alors qu’Aurore, elle, réalisait l’image sans vraiment s’intéresser à sa teneur artistique.

thibault-brunet-ftl_05©Thibault Brunet

Comment as-tu sélectionné les bâtiments ? Avais-tu des critères ?
Quand j’ai commencé, je n’avais aucun critère de sélection. Et petit à petit, en travaillant, la sélection s’est faite au fur et à mesure. Il se trouve que c’était plus intéressant de le faire sur le périurbain.

thibault-brunet-ftl_06©Thibault Brunet

Pourquoi ?
Parce qu’il se passait quelque chose dans les bâtiments. Ce sont des zones qui ne font pas rêver mais on les trouve quand même sur Internet. C’est quand même assez fascinant ! Il n’y a pas que Versailles qui est modélisé. Certes, on trouve Versailles, d’ailleurs 12 fois, mais on trouve aussi des structures plus banales, comme des HLM par exemple.

Et pourquoi les gens prennent le temps de modéliser ces bâtiments en 3D ?
Alors ça franchement, je me le demande…