Pauline Darley, jeune photographe de mode

PARTAGEZ SUR :


[box type= »1″]Cet article du 19 Décembre 2011 bénéficie d’une note de suivi datant du ►25 Janvier 2014[/box]

par Molly Benn | J’ai découvert le travail de Pauline Darley par le bouche à oreilles. En découvrant son site, j’ai d’abord été stupéfiée par la profusion de projets photographiques, puis par le nombre de collaboration avec des magazines papier à son actif : groupe Marie-Claire, Prisma-Presse, L’Officiel de la mode, Flavor City, Style Paper… Comment se débrouille-t-on quand on est jeune et que l’on veut vivre de sa passion ? Pauline Darley nous raconte son histoire.

Our Age is 13 : Peux-tu expliquer ton parcours et comment tu es arrivée à la photographie ?
Pauline Darley : Par rapport à d’autres photographes, je me suis intéressée à la photographie assez tardivement. À 17 ans, l’année du bac, j’ai eu besoin d’un médium artistique : l’appareil photo est un outil accessible. Grâce à Internet, j’ai pu découvrir des travaux d’autres photographes de mon âge. Nous partagions nos avis, je recherchais des informations pour réussir à faire telle ou telle chose, je testais les techniques apprises.. J’ai beaucoup progressé ainsi, tant au niveau de mes prises de vues, que sur mes retouches. Ensuite, un photographe m’a formé au travail en studio, au travail des lumières. J’ai adoré ! Néanmoins, je préfère tout de même la prise de vue en extérieur.
J’ai fait des études d’information/communication, mais j’ai toujours pratiqué la photographie sur mon temps libre. Je suis arrivée sur Paris en 2008. En 2009, j’ai pris mon statut de photographe. Depuis mi-2010, je suis photographe à plein temps.

OAI13 : Quelles sont les grandes lignes de ton univers photographique ?
P-D : C’est difficile à dire. J’aime beaucoup faire des portraits. Même quand je travaille sur une série mode, j’ai toujours tendance à me concentrer sur le visage du modèle. Je pense avoir un univers féminin et doux. Certaines personnes ont caractérisé mon travail d’élégant, et parfois sombre.


OAI13
: Comment as-tu réussi à te faire une place en tant que photographe auprès des magazines ?
P-D : J’ai eu beaucoup de chance d’avoir été contacté par eux (pour les magazines papiers). Pour les webzines, j’ai parfois été contactée, parfois j’ai proposé mes services. Actuellement, je n’ai pas réellement de « place », je travaille juste ponctuellement pour différents magazines.

Miss Pandora – © Pauline Darley 2010


OAI13 : Tu as beaucoup collaboré avec Miss Pandora, blogueuse. Est-ce que ça t’as aidé professionnellement ?
P-D : Oui, cela m’a apporté une visibilité mais aussi de l’expérience. Je collabore toujours avec elle et c’est un sacré travail de composer ensemble, depuis fin 2009, plusieurs fois par mois. Nous travaillons ensemble sur les séances, cela me permet de tester de nombreuses choses et de me renouveler.



Solweig Rediger-Lizlow © Pauline Darley 2011



OAI13 : Est-ce que, aujourd’hui, tu vis de la photographie ?
P-D : Oui, c’est mon activité principale.

OAI13 : Quels ont été les plus gros obstacles que tu as rencontrés dans ton début de carrière ?
P-D : Je ne sais pas si on peut parler de « carrière » à mon échelle. Je suis une très « jeune » photographe. Mais en ce qui concerne les obstacles, j’ai eu énormément de chance. Je suis entrée assez rapidement dans le monde de la photographie. Quand j’étais encore étudiante, je travaillais déjà plusieurs fois par mois pour un magazine. Mon obstacle principal, c’est le statut du photographe. C’est un métier incertain et instable. J’ai toujours cette angoisse de savoir si j’aurais du travail. Il faut savoir économiser, investir là où il faut, savoir se renouveler, ne pas se reposer sur ses acquis…

OAI13 : Qu’est-ce qui t’as le plus aidé ?
P-D : Mes proches, mon compagnon qui me soutiennent et m’encouragent quotidiennement.

Le site internet de Pauline Darley : www.paulinedarley.com


▼ ▼ NOTE DE SUIVI DU 25 JANVIER 2014 ▼ ▼

(retour en haut)

Samedi 25 Janvier 2014 : Mise à jour de l’article : à l’occasion de notre semaine « Mode et Photographie », on vous propose de voir plus d’images!

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

© Pauline Darley - paulinedarley.com

© Pauline Darley

PARTAGEZ SUR :
Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.