Home Relire Vu sur le web Revue Web | 24.10.13

Revue Web | 24.10.13

931
0
SHARE

Une sélection d’articles pour vous ouvrir quelques perspectives, et ce, tous les matins.

Le succès des foires fait le malheur (relatif) des galeries

Alors que la FIAC ouvrait ses portes hier, merdredi 23 octobre, lemonde.fr s’intéresse au marché de l’art en révélant un phénomène problématique pour les galeries : le développement des foires a réduit le trafic des collectionneurs dans les galeries. Ces dernières sont donc aujourd’hui dépendantes de ce qui auparavant n’était qu’une carte de visite. « Les foires proposent une extraordinaire expérience globale, mêlant sociabilité, critique et découverte artistique : tes amis voient en direct ce que tu as acheté », souligne Guillaume Sultana, de la galerie du même nom.

À lire sur :

lemonde.fr

De même, un éditorial continue dans ce sens : « Derrière le succès de la Fiac le malaise des galeries ». Les galeries, menacées par les salles de ventes et les foires seraient tellement mal en point qu’elles risqueraient de disparaître. La cause de tous ces maux ? Le public d’amateurs qui ne se déplace pas assez en galerie. « Non, c’est le vaste public des amateurs qu’il faut encourager à changer d’attitude. Qu’il aille à la Fiac, c’est bien. Qu’il retrouve le chemin des galeries tout au long de l’année, c’est mieux. D’autant qu’il s’agit d’un des rares loisirs culturels gratuits. C’est juste la sortie qui peut coûter un peu. Si vous repartez avec une œuvre sous le bras… » (citation de l’article).

À lire sur :

lemonde.fr

Va te faire foutre monde moderne – j’ai refait ma vie dans un van

Foster Huntington vit depuis plusieurs années dans des vans et traverse les Etats-Unis en quête de surf, de pêche et de camping. Il publie son livre photographique Home is Where you Park It grâce à un crowdfunding sur Kickstarter.

À lire sur :

vice.com

Instagram a-t-il pourri la photographie ?

Réponse : oui, selon les 55% d’utilisateurs de Newsring qui ont répondu à ce sondage. Sauf quand le New Yorker donne les accès de son compte instagram à des photographes comme Q. Sakamaki ou Matt Eich. Le résultat ? Une belle série d’images poétiques réalisées au mois d’octobre.

À lire sur :

newsring.fr

Foster Huntington

Foster Huntington

Instagram New Yorker

Q. Sakamaki

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here