REVUE | Vandals

PARTAGEZ SUR :

En décembre dernier, une revue de photographie a fait son entrée dans les librairies mais est passée assez inaperçue : découvrez Vandals.


vandals_01


Vandals a l’apparence d’un magazine et le poids d’un dictionnaire : 400 pages de photographies. Cette publication bi-annuelle a l’ambition de montrer un concentré de création photographique alternative et indépendante. Vandals a été été créé par le photographe Mathieu Vladimir Alliard, la styliste Lisa Jarvis et la graphiste Olga Cacenabes, développé à Paris, produit à New York et designé à Barcelone. Vandals se décrit comme un magazine de contenu uniquement, refusant la hiérarchie entre des artiste reconnus et des jeunes photographes, sans « small-talk »… Bref, que du contenu. Et effectivement, pour 45 euros, on se retrouve avec un album foisonnant d’images, de l’inspiration à chaque page. Agréable à feuilleter, il réunit dans son numéro 0 les travaux de Pieter Hugo, Julia Javel, Kirill Kuletski, Fanny Latour-Lambert, Eliot Lee Hazel, Hugh Lippe, Laurie Lipton, Sally Mann, Brittany Markert, Stefan Milev, Kris Mort, Aiga Ozo, Ellen Rogers, Jyoti Sackett, Juergen Teller, Elise Toide, Adrian Wilson et Magdalena Wosinka. 4 longues interviews nous mènent dans les univers de Roger Ballen, d’Antoine D’Agata, Jeff Bark et du musicien Willis Earl Beal.

vandals_05

vandals_04


Vandals revendique une liberté artistique et le fait savoir par son slogan : « We are vandals ». Coup de cœur pour la forme de cette revue. Néanmoins, 400 pages, c’est lourd, et pas évident à manipuler. Par contre, si vous voulez avoir un pavé de création dans votre bibliothèque, l’investissement vaut le coup.

vandals_03

vandals_02

Vandals, 45 €

Se procurer la revue sur Internet :

Vandals n°0

PARTAGEZ SUR :
Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.