Kin, le dernier livre de Pieter Hugo sur l’Afrique du Sud post-apartheid

PARTAGEZ SUR :

Avec sa série Kin, le célèbre photographe sud africain Pieter Hugo explore les paradoxes de la société et de l’identité de son pays. À l’occasion d’une exposition à la Fondation Henri Cartier-Bresson, ce travail fait également l’objet d’un livre publié chez Aperture: deux bonnes raisons de découvrir cette œuvre forte.

| Par Camille Périssé | Toutes les images © Pieter Hugo



pieter-hugo1

L’auteur

Pieter Hugo est né à Johannesburg en 1976. Lors de la fin de l’Apartheid, Pieter Hugo n’est encore qu’un adolescent mais photographie déjà tout ce qui se passe autour de lui.



pieter-hugo2

Reconnu internationalement, le photographe a publié plusieurs monographies et a réalisé plusieurs séries sur le continent africain. Depuis huit ans, l’artiste se confronte à son pays d’Afrique du Sud et tente d’en comprendre les problématiques.



pieter-hugo3


pieter-hugo4

Kin explore les paradoxes et les aberrations d’une société traumatisée par l’Apartheid et aux inégalités grandissantes. Le photographe sud africain s’interroge alors sur la fracture sociale de son pays et sur sa place au sein de ce pays. Le travail de Pieter Hugo est alors tout aussi « sociologique » qu’il est « intime ».



pieter-hugo5


pieter-hugo6

La série fonctionne sur des contrastes, des contraires tels que le portrait et la nature morte, l’habit et le nu, l’espace intime et l’espace publique, qui permettent au photographe de révéler les paradoxes de la société Postapartheid. Par ses compositions épurées, il pointe du doigt la rupture des relations humaines et les inégalités d’une communauté.



pieter-hugo7

L’exposition et le livre offrent des lectures de Kin qui se complètent parfaitement. La sélection de photographies de l’exposition, par sa scénographie et une alternance savamment orchestrée de portraits, de natures mortes et d’autoportraits, permet de saisir toute la force politique de Kin. Une vitrine met également en valeur les travaux précédents de Pieter Hugo, éclairés par les références iconographiques de l’artiste (cartes postales, photos personnelles, livres d’histoire issus de son studio).

Le livre, quant à lui, explore la totalité de ces huit années de photographies et un jeu sur le format des pages permet de se diriger de cette immersion.



pieter-hugo8


pieter-hugo9

En savoir plus :

Exposition à la Fondation Henri Cartier-Bresson du 14 janvier au 26 avril 2015
Kin, Pieter Hugo
Aperture
65 euros
Trouver le livre sur internet


pieter-hugo10

PARTAGEZ SUR :
Camille Périssé étudie le cinéma à Paris III. Parallèlement à ses études, elle est rédactrice chez OAI13.