PARTAGEZ SUR :

Né en 1914 et décédé en 1975, le photographe américain John Vachon a été un des principaux témoins des mutations de son pays. De la Grande Dépression à la Seconde Guerre Mondiale, il n’a eu de cesse de documenter les idéaux et les désillusions d’une Amérique ballotée par l’Histoire.



couv-vachon

John Vachon’s America, publié aux Presses de l’Université de Californie, revient sur le conséquent travail de John Vachon et offre un échantillon non exhaustif mais très représentatif de ses photographies et de ses écrits. Car s’il n’est pas le plus connu de la photographie sociale américaine, il a parcouru les États-Unis pour en saisir les visages et les paysages. Miles Orvell, universitaire spécialisé dans la photographie américaine, s’est penché sur cette œuvre et a collecté photographies et correspondances pour dresser le portrait de John Vachon mais aussi d’une Amérique en mutation.



vachon2

A farm house with clothes on line – Essex County, Virginia, March 1941


Car de 1936 à 1943, Vachon travaille pour le compte de la FSA (Farm Security Administration), un programme du New Deal visant à combattre la pauvreté rurale durant la dépression. La FSA est en effet surtout connue pour sa mission photographique qui a réuni des noms comme Walker Evans ou Dorothea Lange, chargés de documenter et de témoigner des conséquences de la crise de 29 et des disparités sociales aux Etats-Unis. Cette enquête photographique, qui a forgé à jamais l’image de la Grande Dépression, avait pour véritable but de convaincre l’Amérique de l’utilité des réformes initiées par Roosevelt. Ce travail documentaire s’est prolongé jusqu’à la seconde guerre mondiale, sous la tutelle de l’Office of War Information (Bureau de la propagande).



vachon3

Untitled, February 1942


John Vachon’s America dresse, par petites touches, le portrait du moral américain à travers l’Histoire. Car les photographies de John Vachon ne sont ni frontales ni misérabilistes, loin de là. Avec une sensibilité toute particulière, il préfère décrire les difficultés en creux et montrer la détermination: l’absence prend la forme d’une salopette en train de sécher sur le fil à linge, le traumatisme apparait à la place des ces deux jambes amputées.



vachon7

Two One-Legged Men outside a Church on Sunday Morning, St. Louis, Missouri, May 1940


Plus on avance, plus l’industrialisation a la part belle. On quitte le monde rural pour des photographies louant la puissance de l’usine.John Vachon prend un malin plaisir à décrire la nouvelle consommation par la répétition des motifs et les paysages urbains.



vachon5

News Stand, Omaha, Nebraska, November 1938



vachon6

Burlesque House on South State Street, Chicago, Illinois, July 1941


Une seconde partie est consacrée au écrits de John Vachon. Les lettres qu’il envoie du terrain à son épouse témoignent d’une personnalité introvertie mais profonde ainsi que de la vie culturelle américaine. John Vachon’s America est un vibrant hommage à un artiste peu connu autant qu’à une Amérique révolue.



vachon1

Department Store Models, Chicago, Illinois, July 1940



vachon4

Ascending Steps of El,Chicago, Illinois, July 1941


En savoir plus :

John Vachon’s America, John Vachon, Miles Orvell
Editions Univeristy of California Press
52 euros
Se procurer le livre sur internet


vachon8

People Crossing a Downtown Street with the Green Light, Houston, Texas, 1943


PARTAGEZ SUR :
Camille Périssé étudie le cinéma à Paris III. Parallèlement à ses études, elle est rédactrice chez OAI13.