Home Non classé Quand la photo rencontre les maths | OAI13 Bac 2014 #1

Quand la photo rencontre les maths | OAI13 Bac 2014 #1

1066
0
SHARE

Lundi 16 juin, les épreuves du baccalauréat commencent. Aujourd’hui, OAI13 vous propose de réviser vos formules de maths, vos connaissances en calcul et en géométrie à travers la photographie.


nikki-graziano_06© Nikki Graziano



► ► ► Cet article fait partie du dossier Le Bac version OAI13 !


« Le fait est qu’il n’y a rien de plus romanesque, poétique, radical, subversif et psychédélique que les mathématiques », Paul Lockhart

Les formules mathématiques sont partout dans la nature

La mathématicienne et photographe Nikki Graziano a eu envie de partager son amour des mathématiques et sa croyance dans le fait que cette discipline est à la base de (presque) tout dans la vie. En intégrant des formules mathématiques dans des photographies de paysage, elle montre que même les formes des éléments naturels s’accordent avec elles, même les plus complexes.


nikki-graziano_91© Nikki Graziano

La géométrie sur vos façades d’immeubles

Bruno Fontana voit les mathématiques dans les façades d’immeubles et les duplique à l’infini. Il les a appelés « Urban Wall Papers » et les expose en ce moment à la galerie Rivière Faiveley.


bruno-fontana_01© Bruno Fontana


L’artiste nous explique son procédé : « L’idée initiale de ce travail consistait à photographier des façades d’immeubles dont la surface pouvait se multiplier et s’assembler à l’infini sans créer d’artefact. J’ai donc choisi des bâtiments dont la géométrie permettait cette duplication parfaite. Ensuite il s’agissait, à la prise de vue, d’obtenir des lignes verticales parallèles. J’ai donc utilisé un objectif à décentrement dont le principe est le suivant :

  • Si le plan film ou le capteur est parallèle à la façade de l’édifice, les verticales se projettent verticales et parallèles dans l’image.

Une fois mes photographies assemblées au format voulu, elles présentaient une double lecture :

Une approche de la photographie dans sa globalité permettant de percevoir un effet graphique presque abstrait voire cinétique, et une recherche des détails au cœur de cet ensemble, ramenant ainsi à une dimension plus humaine et à la réalité sociale.

C’est pour ce dernier point que j’ai exigé la meilleure résolution de tirage, même dans le cas de tirage de très grand format.

Dans la plupart des cas, les photographies agrandies subissent un étirement, mais dans mon cas, le motif était multiplié pour garder la même échelle, et ce, sans altérer la résolution.

Pour les Rencontres d’Arles 2013, j’ai produit plusieurs tirages dont le fichier initial faisait 36 000 pixels de large par 26 000 pixels de haut soit un total de…

… Reprenons : 36 000 X 26 000 = 93 6E6 soit 936 000 000 pixels… ou 936 mégapixels »


bruno-fontana_02© Bruno Fontana


L’association des mathématiques et de la photographie est si passionnant qu’un congrès annuel rassemble des scientifiques appliquant des concepts mathématiques dans la création d’images, les Bridges Conference.

Bon, maintenant que le cours est passé, il est temps de passer l’examen. Saurez-vous reconnaître les concepts mathématiques utilisés dans les images ci-dessous (qcm instable sur certains smartphones) ? (Les photos sont issues de la Bridges Conference 2014.)

QCM : Quelles notions mathématiques pourriez vous reconnaître dans ces images ?

Patrick-Honner

Photographie de Patrick Honner

 
 
 

YanXiang-Zhang

photographie par YanXiang Zhang

 
 
 

Marcella-Giulia-Lorenzi

Photographie de Marcelle Giulia Lorenzi

 
 
 

Question 1 sur 3

SHARE
Previous articleRevue Web | 13.06.14
Next articleLe bac version OAI13 !
Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.