Direction New York : Photoville 2013

    PARTAGEZ SUR :

    Depuis des décennies, New York est considérée par tous comme un lieu culturel incontournable. Synonyme de renouveau, d’audace, la ville est l’objet de fantasmes et de rêves pour plusieurs générations. Et si à chaque capitale culturelle son réseau professionnel impénétrable, à chaque capitale culturelle son terrain underground spontané et foisonnant. À Brooklyn Bridge Park, face aux gratte-ciel spectaculaires de Manhattan, un village photographique éphémère a vu le jour du 20 au 29 septembre : bienvenue à Photoville 2013.

    [columns width= »1/2″]
    Photoville 2013, Brooklyn, New York City

    Un photo village

    Monté en 2011 par les membres de l’organisation United Photo Industries, Sam Barzilay, Laura Roumanos et Dave Shelley, Photoville est un village de 18 km2 accueillant expositions, conférences  et soirées autour de la photographie. Accrochage de tirages ou de bâches, installations de boîtes lumineuses, projections en pleine nuit, Photoville utilise tous les moyens à sa disposition pour montrer les travaux des photographes émergents et de milieu de carrière que l’évènement soutient.

    Une programmation d’expositions

    Si la programmation est assez inégale, elle est étonnamment foisonnante. Cette année, on retrouvait par exemple les images de Tyler Hicks dans l’exposition « One Year », présenté par le New York Times, une présentation des travaux de la photojournaliste Nina Berman, le projet State de Paolo Woods, mais aussi une exposition collective autour de New York et le thème de l’eau, la première collection de l’association « Latin American Fotografía y Ilustración », et une exposition autour du fruit présenté par le célèbre blog FeatureShoot.

    Des conférences et des soirées

    Photoville organisait également près de 50 conférences et workshops aux thèmes très variés : collectionner la photographie couleur, le portrait en 15 secondes, le cyanotype, l’avenir du copyright, l’évolution de la photographie avec Internet, l’iPhonographie font partie des sujets abordés. Des soirées clôturent chaque journée du festival à ce qu’ils appellent le Beer Garden : projections de projets multimédia avec MediaStorm et Daylight, installations lumineuses, soirée dédiée à la célébration de la photographie émergente sont prétexte à rassemblements et discussions autour d’une bière.

    Un évènement gratuit grâce au crowdfunding

    L’évènement, qui fêtait sa deuxième édition, peut se targuer d’avoir accueilli près de 40 000 visiteurs sur une semaine. Soutenu financièrement par un crowdfunding, il garantissait un accès gratuit aux visiteurs. Un don était possible pour tous ceux qui souhaitait soutenir l’initiative culturelle.

    En attendant la 3e édition et un éventuel billet d’avion pour s’y rendre, on admirera les images de Photoville au coucher du soleil qui, avouons-le, nous font bien rêver.

     

    [box type= »1″ width= »540″]

    En savoir plus sur Photoville

    [list]

    • L’évènement est né en 2011.
    • L’édition 2013 a eu lieu entre le 20 et le 29 septembre.
    • 50 conférences.
    • 48 expositions.
    • 7 soirées.
    • La fréquentation était de 40 000 personnes en 2013.
    • Site internet : photovillenyc.org

    [/list]
    [/box]
    [/columns]
    [columns width= »1/2″ last= »true »]
    Tyler Hicks, New York Times, Photoville 2013

    Tyler Hicks, New York Times, Photoville 2013

    Nina Berman, Photoville 2013

    Nina Berman, Photoville 2013

    Peter van Agtmael, Photoville 2013

    Peter van Agtmael, Photoville 2013


    Agrandir le plan
    [/columns]
    Photoville 2013
    Photoville 2013

    Photos par Diane Hu dianehuphotography.com

    Photo par Bethany Michaela Jones bethanymichaelaphoto.com

    PARTAGEZ SUR :
    Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.