10 conseils pour réussir une photo culinaire par The Food Eye

    PARTAGEZ SUR :
    Cet article fait partie du dossier de la semaine du 05.05.14 : La photo culinaire : c’est bon

    En ce jour férié, OAI13 vous propose un atelier spécial photographie culinaire. Vous avez toujours rêvé de photographier vos plats et d’en faire des livres de cuisine ? ouvrir un blog culinaire ? ou (moins ambitieux) juste faire une bonne photo de votre assiette du midi ? C’est le moment où jamais de se lancer. Emilie Gentils, aka The Food Eye, est photographe culinaire basée à Toulouse. Elle vous a concocté une liste de 10 conseils pour réussir votre défi. Elles seront délicieusement agrémentées par certaines des photos de l’artiste.

    Emilie Gentils_5

    1. Pour la préparation de votre plat : sélectionnez uniquement les meilleurs ingrédients !

    Pas de surgelés, pas de légumes flétris, vos ingrédients doivent être de la première fraîcheur ! La tenue et les couleurs vives et naturelles de vos ingrédients sont la clé d’une photo réussie. Pensez à ce qui fait de votre plat, un plat exceptionnel. Donnez-vous pour but de le présenter de cette manière, et mettez en valeur ses caractéristiques.

    2. Utilisez moins de nourriture que vous ne le feriez normalement

    Alors qu’il semblerait plus généreux de servir des piles de nourriture et des plats débordants, votre produit aura l’air moins appétissant que présenté de manière minimaliste. Pensez à la manière dont vous pouvez encadrer votre plat avec le vide qui se trouve autour.

    3. Apportez de la texture à vos images

    Utilisez des serviettes ou des pièces de tissu pour apporter de la texture. Une simple serviette coloré ou un tissus ancien fera un support parfait pour vos assiettes. Cela apportera un intérêt visuel en adoucissant les contours de vos assiettes et plats.

    4. Recherchez les contrastes avec le fond

    Parfois les nuances de blanc sur fond blanc peuvent être un atout pour mettre en valeur vos petits plats. Cependant, les photos présentant un fort contraste avec le fond sont souvent bien meilleures. Tentez les fonds sombres et/ou colorés lorsque les produits sont pâles, et à l’inverse, le blanc et des couleurs pastel pour des plats bien colorés.

    Emilie Gentils_12

    5. Laissez la nourriture déborder

    Sans en faire des tonnes, un peu de désordre aide à donner un sens de mouvement, de vie, à vos photos. Cela peut être un plus pour certaines images, plutôt que de confiner vos aliments dans leurs assiettes ou leurs bols.

    6. Choisissez des décorations sobres

    Certains ustensiles peuvent être parfois hautement détaillés et colorés et ainsi détourner le regard de votre sujet principal. Préférez alors utiliser des assiettes de couleur unie, et spécialement le blanc ou le noir, qui mettront en avant la nourriture. Faites également attention à votre arrière plan afin de ne pas le surcharger.

    7. Exploitez la beauté naturelle du produit

    Lorsque vous imaginez votre photo, essayez de penser à ce qui rendra votre plat appétissant et préparez-le de cette manière. Par exemple, j’aime le coté doré et croustillant de la peau d’un poisson. Essayer donc de mettre en relief cet aspect de votre plat par des jeux de lumière et reflet.

    8. Prenez des photos de la préparation

    Il est facile de se concentrer sur des plats finis, mais vous pourriez rater l’opportunité de réaliser de beaux clichés au cours de la préparation. Essayez de prendre quelques clichés durant la cuisine de votre plat. Un poivron coupé en lamelles ou une salade fraîchement lavée peuvent être autant d’éléments photogéniques.

    9. Anticipez tout et travaillez rapidement

    Il est très important de prévoir à l’avance les éléments de stylisme de votre photo ainsi que les éclairages. Une fois votre plat prêt, vous n’avez que très peu de temps avant que celui-ci ne commence à s’altérer (sauce qui fige, végétal qui se fane…). Il est donc essentiel de bien réfléchir à votre composition générale avant même que le plat n’arrive sur table.

    10. Dégustez et photographiez encore

    Une fois que vous serez satisfait de votre photo de recette, personne ne vous empêchera d’en manger un morceau. Entamez alors votre plat ou réservez simplement un part hors du plat. Il arrive souvent qu’un plat à moitié fini soit plus appétissant que la photo du plat global.

    Le site internet d’Emilie Gentils : The Food Eye


    Emilie Gentils_2
    Emilie Gentils_8
    Emilie Gentils_9

    Cet article fait partie du dossier de la semaine du 05.05.14 : La photo culinaire : c’est bon
    PARTAGEZ SUR :
    Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.