Être photographe en Islande : rencontre avec Nanna Dís

PARTAGEZ SUR :

Nanna Dís est une photographe islandaise. Née en 1985, elle fait des études d’art avant de s’orienter vers la photographie. Aujourd’hui, elle travaille tant pour la presse locale (Reykjavík Grapevine) que pour la presse internationale (Rolling Stones, Financial Times). Son blog photo Snoop Around lui a valu le prix du meilleur travail photographique éditorial en 2011 du web award islandais. Dans le cadre de notre semaine sur ce pays du nord, Nanna Dís nous raconte comment on devient photographe en Islande et quels sont les avantages et inconvénients du pays pour la profession.

| par Molly Benn, toutes les images © Nanna Dís



nanna-dis_06


► ► ► Cet article fait partie du dossier Voyage photographique en Islande

OAI13 : Comment es-tu devenue photographe ?

Nanna Dís : J’ai suivi des cours de photographie en prise de vue et développement dans une école d’art. Pour la petite histoire, j’ai raté tous les examens concernant ces cours. Ça m’a permis de me rendre compte que je ne voulais pas être artiste mais que j’aimais la forme photographique. Je me suis acheté un appareil photo et j’ai commencé à apprendre à m’en servir. J’aime beaucoup rencontrer des gens.

J’ai créé un site qui s’appelle Snoop Around sur lequel je publiais des portraits. Cela m’a permis de développer mon écriture photographique mais aussi de faire des rencontres intéressantes. Puis, petit à petit, j’ai commencé à avoir des commandes. L’Islande est un petit pays donc c’est assez facile de trouver des clients. J’ai ensuite décidé de faire un an de formation à l’école pour devenir photographe.



Nanna Dís

Est-ce nécessaire de faire une école ?

En Islande, le métier de photographe est régi par la loi. Il faut faire une formation d’un an et passer un examen spécifique pour être officiellement considéré comme photographe. Bien sûr, il est tout à fait possible d’exercer en tant que freelance sans ce diplôme. Mais pour pouvoir ouvrir un studio photo, il est nécessaire d’avoir passé cet examen.



nanna-dis_03

En quoi l’Islande influence ton travail photographique ?

Le paysage islandais est une influence indéniable. Ici, si je dois faire un shooting, j’ai juste à conduire dix minutes, à sortir de Reykjavik et je me retrouve dans un endroit magnifique. De plus, si le paysage est très beau, il est aussi très changeant. Entre les geysers, les montagnes, les champs de lave, les prairies, les plages, il y a une telle diversité qu’il est aisé d’avoir de l’inspiration.

Ta photographie est très diverse. Tu fais du portrait, comme de la mode ou du paysage. Est-ce une qualité importante d’être un photographe polyvalent en Islande ?

Disons qu’il faut au moins avoir trois ou quatre cordes à son arc. Si on est photographe que dans un registre très précis, alors il sera difficile de trouver assez de travail pour vivre. Il y a si peu d’habitants en Islande que cela influence forcément la taille du marché.



nanna-dis_02


nanna-dis_04

Combien de temps ça prend pour devenir photographe professionnel en Islande ?

Environ deux ans. Il faut être sociable, rencontrer beaucoup de monde afin de trouver ses premiers clients.

Est-ce facile de rencontrer des gens ?

La capitale islandaise, Reykjavik, concentre la majorité de la population du pays. Dans cette ville, quand on se balade dans la rue, on rencontre au moins une personne que l’on connaît. Au fur et à mesure, la petite taille de la ville devient un avantage car on finit toujours par rencontrer de potentiels clients. À Paris, on dénombre plus de 10 millions d’habitants. En Islande, nous sommes seulement 300 000.



nanna-dis_08


Nanna Dís

Finalement, quels sont les avantages et les inconvénients du métier de photographe en Islande ?

Le gros avantage, c’est d’abord la taille du marché. Il est si petit que c’est facile de rencontrer des gens et trouver du travail. Mais parce que le marché est petit, les gens ont souvent tendance à faire appel aux mêmes personnes pour travailler. Et là, cet avantage se transforme en inconvénient.

Ensuite, la lumière ici est magnifique. Mais les conditions climatiques font qu’en hiver, on a seulement quelques heures de jour. Cette contrainte influence forcément notre façon de travailler. Et puis, on ne peut absolument pas faire confiance à la météo…jamais.



nanna-dis_07


Vous aimez le magazine? N’hésitez pas a nous suivre sur Facebook

PARTAGEZ SUR :
Molly Benn a co-fondé OAI13 en septembre 2013. Elle en a été la rédactrice en chef jusqu'en 2015. Elle est maintenant Community Editor FR pour Instagram. Ses opinions sur OAI13 sont les siennes et pas celles d'Instagram.