Home Relire Décryptage Marche du 11 janvier : la grande course aux symboles

Marche du 11 janvier : la grande course aux symboles

509
1
SHARE

Dimanche 11 janvier 2015, 1,6 millions de Parisiens défilaient dans les rues de Paris en hommage aux victimes des actes terroristes de Charlie Hebdo et de l’Hypercacher de Vincennes. À tous ces manifestants s’ajoutaient également les membres du gouvernement français ainsi que des hommes et femmes politiques étrangers. Pour beaucoup, cette manifestation avait comme une odeur d’évènement historique. Mais cette simple odeur s’est transformée en véritable course aux symboles.



charlie-hebdo-stephane-mahe

Il n’a fallu que quelques heures avant que les attentats de Charlie Hebdo ne soient comparés au 11 septembre 2001. De nombreuses illustrations en sont le témoin. La presse titre « François Hollande face à son 11 septembre » (Le Parisien), « Le 11 septembre en filigranes » (Courrier International), « Le 11 septembre français » en une du Monde du 8 janvier, « Charlie Hebdo, faut-il vraiment parler de 11 septembre français ? » (Rue89).



charlie-11-septembre-02

charlie-11-septembre-01

Si le nombre de victimes et l’ampleur des deux évènements ne sont pas comparables, nombreuses sont les personnalités à relever les similitudes en terme d’impact et de mobilisation. Il est vrai que la France n’avait pas connu de telles manifestations à travers le pays depuis la Libération de 1944. Près de 3,7 millions de Français sortaient dans les rues à cette date du 11 janvier. Les photos de cet évènement n’ont pas manqué de circuler dans la presse et sur internet.

Le jour même, les réseaux sociaux sont engorgées de photo taguée #jesuischarlie. Les médias publient des articles portfolios des images de la marche : RTL, Paris Match, Le Nouvel Obs



charlie-hebdo-instant-paris-match

Et dès le lendemain, les titres de presse commencent à parler d’évènement historique. Les images sont le support de ce discours. Alain Genestar, directeur de publication de Polka magazine énonce « Ces photos de Paris et des villes de France, datées du dimanche 11 janvier 2015, seront glissées dans les pages de nos livres d’histoire en témoignage. (…) Ces photos diront en légende que les millions de Français, rejoints par quarante-quatre chefs d’Etats, recueillis avec eux, et les familles des victimes, ont défilé ce dimanche-là pour défendre la liberté d’expression, pour dénoncer l’antisémitisme et tous les racismes ».




Des photos symboles apparaissent. Celle de Martin Argyroglo (Divergence) fait le tour du web, du monde et suscite même des articles qui raconte l’histoire de la photo (sur le Huffington Post).

Sur Twitter, on compare cette photo au tableau d’Eugène Delacroix, La liberté guidant le peuple, étant lui-même une reconstitution historique d’un évènement.



La photo de la place Nation n’est pas la seule à faire office de symbole. L’image rassemblant les hommes et femmes politiques français et étranger, construite pour faire l’histoire, n’a pas manqué de diffusion ni de commentaires



paris-match-photo-marche-republicaine-dirigeants

Sur Paris Match, on nous raconte « les coulisses d’une photo historique », celle où l’ex-président Nicolas Sarkozy se retrouve au même rang que François Hollande : « Propulsé par la cohue, Nicolas Sarkozy se retrouve entre le président malien et le premier ministre israélien. L’ancien chef d’Etat n’est alors séparé que d’une personne de François Hollande. Il apparaît au même rang que les 44 chefs d’Etat et de gouvernement présents ». Alors que l’hebdomadaire se voit accusé d’avoir modifié son article pour ne pas ridiculiser l’ancien chef d’État (sur Les Inrocks), le web s’empare de la photo pour la tourner en dérision. Un tumblr naît je-suis-nico.tumblr. On y voit Nicolas Sarkozy incrusté dans tout un tas de photo historique : Mai 68 par Gilles Caron, le baiser de l’hôtel de ville par Robert Doisneau, Yalta en 1945, le premier pas sur la Lune.



je-suis-nico-gilles-caron

je-suis-nico-marcher-sur-la-lune
je-suis-nico-doisneau

Mais il n’y a pas eu que des détournements humoristiques de cette image. Le journal israélien Hamevaser en a effacé toutes les femmes (sur Rue89).



montage-manifestation-hamevaser

Images symboles, images construites, comparaison et mise en perspective par rapport à des images historiques, 24h après le 11 janvier, la marche républicaine a transformé nos sites d’actualité en livres d’histoire. Hommes politiques et médias s’empressent de créer le symbole partout où il peut exister.

1 COMMENT

  1. […] “républicaine” de l’affaire Charlie ne fait qu’accroitre ma tristesse et mon inquiétude. Marche du 11 janvier : la grande course aux symboles. Dimanche 11 janvier 2015, 1,6 millions de Parisiens défilaient dans les rues de Paris en hommage […]

Comments are closed.