Home Relire Vu sur le web Décryptage d’image : la propagande humanitaire de l’État Islamique

Décryptage d’image : la propagande humanitaire de l’État Islamique

401
0
SHARE

Il y a quelques semaines, le gouvernement a lancé le site stop-djihadisme.gouv.fr qui a pour objectif de démonter la campagne visuelle de l’État Islamique et limiter le recrutement de nouveaux terroristes en France.

Dans L’autre JT, une émission de France 4, le chroniqueur Julien Pain, observateur de France 24, analyse dans une vidéo de 3mn quelques images véhiculées par l’EI dans le cadre de sa propagande (voir la vidéo en fin d’article). Évidemment, il y a d’abord la propagande guerrière. C’est celle qui est la plus évidente. Elle rassemble les clips de combat et les images d’exécution. Elle a pour objectif de recruter des jeunes partisans. Mais il existe aussi une propagande plus pernicieuse : celle qui vise à montrer l’État Islamique comme un acteur humanitaire des régions qu’il contrôle. Sur les réseaux sociaux, on peut découvrir des photos de cartons de denrées alimentaires et de premier secours. Ils montrent en images les distributions de denrées qui s’effectuent sous leur contrôle. Le but est de s’attirer les faveurs des populations locales et montrer que l’État Islamique est là pour les aider. On voit donc ce genre d’images circuler sur internet.


campagne-visuelle-ei-01

Capture d’écran de l’émission L’autre JT


Sur les cartons de denrées, on voit des affiches qui contiennent le logo de l’État Islamique. Mais quand on s’arrête quelques secondes sur l’images, on voit émerger derrière ces affiches un autre logo bien connu : celui du Programme Alimentaire Mondial (PAM), un programme humanitaire de l’ONU. Ce serait donc la communauté internationale qui financerait le travail humanitaire de l’État Islamique sur le terrain.



campagne-visuelle-ei-02

Capture d’écran de l’émission L’autre JT

campagne-visuelle-ei-03

Capture d’écran de l’émission L’autre JT


Dans son reportage, Julien Pain explique qu’il est difficile de savoir comment ces cartons de l’ONU sont arrivés entre les mains de l’EI. Il a interrogé le PAM afin d’avoir leur version des faits qui leur a rapporté qu’ils disposaient de hangars remplis de denrées qui auraient été pillés par l’EI. La communication officielle du PAM est de dire qu’ils ne travaillent pas dans les régions contrôlées par l’EI. Sauf qu’en réalité, le PAM travaille avec des organisations humanitaires partenaires, comme le Croissant Rouge syrien, qui elles travaillent dans des zones maîtrisées par l’EI. La réalité est donc certainement plus complexe. L’EI n’a peut-être pas volé ces cartons.

Voir la vidéo de L’autre JT en entier :

Suivre L’autre JT : france4.fr