Home Dossiers Enfin de vraies photos de chats ?

Enfin de vraies photos de chats ?

462
1
SHARE

Les photos de chats font parties de la toile de fond de nos errances sur Internet. De ces photos, souvent humoristiques, on en voit partout, sans avoir l’impression de n’en regarder jamais aucune. Et bien cette semaine, OAI13 s’est dit que c’était peut-être le moment justement, de partir à la rencontre des photographes qui s’intéressent (vraiment) à ces félins et dont on se souvient des images.


01Houge© Jason Houge


Jason Houge vit dans une colonie de chats

Jason Houge se définit lui-même comme un « vagabond empathique ». Empathique, on veut bien croire qu’il l’est : il y a plus de 2 ans, lui et sa compagne ont recueilli des chats errants qui allaient et venaient, puis une petite famille de 4 chats. Au fil des mois, la famille s’est transformée en colonie et en janvier 2014, plus de 20 chats se promenaient et se pressaient autour de la maison du photographe. Jason s’en ait non seulement occupé avec attention en collaborant avec une organisation d’aide locale, Chats anonymes, mais s’est également mis à les photographier quotidiennement avec Instagram dans une longue série intitulée Ma famille sauvage.


La vie d’Andrew le chat (et ses amis), Lena Konchalovsky

Andrew est un chat. Lena Konchalovsky, une photographe. Et elle en a fait un de ses sujets principaux. Entre ses photos d’étudiante moscovite à l’Académie Russe des Arts pour le Théâtre (GITIS), on trouve des images de chats. Non pas qu’elle en cherche pour les photographier; elle en croise toujours sur sa route et ne peut simplement les regarder et les laisser s’en aller…


Dans la peau d’un chat, Ania Vouloudi

Les chats sont des bêtes sauvages. Solitaires, mystérieux, le regard fier et l’allure noble, l’apprivoisement de ces félins par les hommes semble toujours être au bord de la brèche. Et si les photographier donnait la fiction de mieux les maîtriser ? C’est ce qu’a fait Ania Vouloudi, peu rassurée face aux comportements souvent imprévisibles des chats. A travers ses photos, on a l’impression d’être immergé dans « le mode de pensée » d’un chat, entre indépendance, fierté et affection… ou peut-être n’est-ce que la simple idée que nous nous en faisons.


Les chats seront les derniers d’entre nous, Jonas Maron

Des chats noir à Berlin, en Grèce et à Marseille, des chats blancs à Beyrouth et à Malte, des chats tachetés à Wörlitz et en Toscane, des chats partout. Au cours de ses voyages, Jonas Maron a photographié les chats qui se trouvaient sur son chemin jusqu’à constituer une collection de photos assez conséquente. De ces photos, il en a fait un livre, « Qu’est-ce que le chat du dimanche ? », où les chats sont les seules présences sur des territoires aménagés par les hommes, laissant entrevoir une possible réappropriation du territoire humain par les chats.


Les chats sont des hommes comme les autres, Jamie Campbell

Quand on est passionné, on ne compte plus… les photos de chats que l’on prend. C’est ce qui est arrivé à Jamie Campbell. Sur son blog, on a découvert plus d’une trentaine de portraits de chats, pris avec beaucoup de soin et d’amour. Pour le photographe torontois, les chats sont des modèles parmi d’autres, dont les expressions sont à photographier avec la même attention que celles des hommes.



Image de une : Lena Konchalovsky


Dossier précédent
Dossier suivant

1 COMMENT

Comments are closed.