Home Non classé « Mon cosmos est dans mon café, les passoires, les râpes à fromage »...

« Mon cosmos est dans mon café, les passoires, les râpes à fromage » | Patrick Bailly-Maître-Grand

1271
0
SHARE

À travers différentes séries, Patrick Bailly-Maître-Grand photographie l’univers. Une tasse de café, une paire de chaussures, un ballon, suffisent alors au plasticien pour capter le cosmos, son mouvement et ses phénomènes. Un voyage intime et interstellaire.



Lune et l'autre de Patrick Bailly-Maître-Grand

Lune et l’autre, 1999



► ► ► Cet article fait partie du dossier de portfolios : La photographie spatiale, vue de la Terre

Patrick Bailly-Maître-Grand est un photographe et plasticien français. Après des études en sciences physiques, il se lance dans la peinture. Dans les années 1980, il s’oriente vers la photographie et devient un des artistes les plus importants de sa génération. Travaillant uniquement en argentique et en noir et blanc, l’artiste redécouvre et explore les anciennes pratiques photographiques telles que le daguerréotype ou la périphotographie. Il met ainsi sa rigueur scientifique au profit de la poésie, dans des images à la composition simple mais au concept fort. L’œuvre de Patrick Bailly-Maître-Grand nous invite alors à un voyage philosophique sur l’acte photographique, entre procédé mécanique et pouvoir poétique.

Plusieurs séries de Patrick Bailly-Maître-Grand évoquent et représentent le cosmos de manière très personnelle et paradoxalement, de manière très prosaïque. A l’instar de Boris Vian et des principes ‘Pataphysiques, le photographe fait dialoguer le sens propre avec le sens figuré pour donner une nouvelle définition aux choses. Ainsi, il représente l’univers en jouant et en déjouant des objets quotidiens comme une passoire, une tasse de café ou bien une paire de basket. Par la limpidité du graphisme, le titre et la puissance évocatrice de la composition de chaque série, Patrick Bailly-Maître-Grand décrit non sans humour le cosmos comme faisant partie à part entière du quotidien et de l’intimité, pour qui veut bien le voir.



Passoires à Photons de Patrick Bailly-Maître-Grand

Les passoires à photons, 2014



Passoires à Photons de Patrick Bailly-Maître-Grand

Les passoires à photons, 2014



Passoires à Photons de Patrick Bailly-Maître-Grand

Les passoires à photons, 2014



[pullquote type= »2″] »Mon cosmos est partout, dans mon café, dans les passoires, dans les râpes à fromage ou dans la poudre de plâtre. »[/pullquote]


Astéroïdes de Patrick Bailly-Maître-Grand

Astéroïdes, 1999



Astéroïdes de Patrick Bailly-Maître-Grand

Astéroïdes, 1999



Matins des Mondes de Patrick Bailly-Maître-Grand

Matins des Mondes, 2002



Matins des Mondes de Patrick Bailly-Maître-Grand

Matins des Mondes, 2002



Matins des Mondes de Patrick Bailly-Maître-Grand

Matins des Mondes, 2002



Lanterne magique de Patrick Bailly-Maître-Grand

Lanterne Magique, 2003



Lanterne magique de Patrick Bailly-Maître-Grand

Lanterne Magique, 2003



Lanterne magique de Patrick Bailly-Maître-Grand

Lanterne Magique, 2003



Apollo 11 de Patrick Bailly-Maître-Grand

Apollo 11, 2011



Apollo 11 de Patrick Bailly-Maître-Grand

Apollo 11, 2011


En savoir plus sur Patrick Bailly-Maître-Grand :

  • Il vit et travaille à Strasbourg
  • Après des études scientifiques, il se tourne vers la peinture puis la photographie.
  • Il a exposé en Europe et dans le monde, notamment à Paris et à New-York. Son travail vient de faire l’objet d’une rétrospective au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg
  • Son site internet: baillymaitregrand.com/



Apollo 11 de Patrick Bailly-Maître-Grand

Apollo 11, 2011



Rêve de ballon de Patrick Bailly-Maître-Grand

Rêve de Ballon, 1997



Eclipse de Patrick Bailly-Maître-Grand

Eclipse, 2009



[box]

Vous aimez le magazine? N’hésitez pas a nous suivre sur Facebook

[/box]


Cet article fait partie du dossier de la semaine du 20.10.14 : Portfolios : La photographie spatiale, vue de la Terre