Home Relire Livres Photo LIVRE | Pastoral, Alexander Gronsky

LIVRE | Pastoral, Alexander Gronsky

780
0
SHARE

Après les villes de Tim Parchikov, voici les banlieues moscovites d’Alexander Gronsky, dont le livre Pastoral est sorti en début d’année aux éditions Contrasto.

[columns width= »1/2″]

Des espace indéfinis

Alexander Gronsky est né en 1980 en Estonie mais il vit à Moscou depuis 2006. La capitale de la Russie est une mégapole, la plus grande d’Europe. Loin de la place Rouge et du Kremlin, ses faubourgs sont d’immenses quartiers d’immeubles tous identiques, où il faut être né pour s’y retrouver. Et brutalement après eux, le rien, ou plutôt des espaces indéfinis, ni tout à fait naturels ni tout à fait industriels. Les habitants en ont fait des zones de loisirs sans enclos ni règlements, les investissant comme bon leur semble pour prendre le soleil, se baigner, pique-niquer, jouer. Dans une société où, historiquement, tout est sous contrôle, ce sont sans doute des sas de liberté indispensables, et ces Moscovites de banlieue ne s’en privent pas.

La bonne distance

Alexander Gronsky s’en est approché à bonne distance. D’abord pour ne rien déranger et capter les scènes telles qu’elles étaient. Mais dans son cadre entre cette dualité entre ville et nature, entre l’organisation oppressante et le désordre salvateur. Son talent a consisté à faire ressortir ce contraste à travers des images douces, harmonieuses, presque paisibles. C’est dans ce presque que réside toute la force des photographies de Pastoral. Les hommes et les femmes, constamment présents, y sont tout petits, comme noyés dans ces paysages hybrides et mutants. Harmonieuses et paisibles au premier regard, les images finissent par déranger lorsqu’on plonge dans leurs détails.

Paradoxe

S’il n’a rien mis en scène du point de vue de l’humain, Alexander Gronsky n’a rien laissé au hasard dans ses prises de vue. Le moment de la journée, le cadrage et le traitement des couleurs, tout en demi-teintes, concourrent à faire apparaître le paradoxe entre ce sentiment d’abandon, presque d’échec, qui émane de ces zones indéfinies, et le refuge qu’en ont fait les hommes : loin des ors de la capitale, derrière les interminables barres d’immeubles, là où la ville finit et où la nature survit, ils s’y sont fait une place au soleil, un petit coin de paradis. Le titre du livre n’est-il pas Pastoral ?

[box type= »1″]
Pastoral, Alexander
Contrasto, 35 €.

Se procurer le livre sur Internet :

Pastoral : Moscow Suburbs

[/box]
[/columns]
[columns width= »1/2″ last= »true »]
Alexander Gronsky, Pastoral

Couverture du livre d’Alexander Gronsky

[/columns]
Alexander Gronsky, Pastoral

© Alexander Gronsky/INSTITUTE

Alexander Gronsky, Pastoral

© Alexander Gronsky/INSTITUTE

Alexander Gronsky, Pastoral

© Alexander Gronsky/INSTITUTE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here