PARTAGEZ SUR :

Bonjour, voici la #Sélectiondujeudi 74, votre indispensable dose de photojournalisme hebdomadaire.

Cette semaine, nous partons en Ukraine puis retournons un peu en France avant de nous rendre à Harrar (Éthiopie), puis Porto et à nouveau Paris et puis Beyrouth, la Roumanie, et pour finir dans la banlieue de Rouen…

Pfiuu… avouez, on vous fait voyager.

Vous pouvez nous soumettre vos images en cliquant sur ce lien, vous pouvez retrouver également les archives de la #Sélectiondujeudi en cliquant . Juste, notez que la #Sélectiondujeudi a été déclarée zone franche dépourvue d’images d’élection…

Vous pouvez aussi vous abonner à la revue EPIC, ici ou commander nos anciens numéros, .



▼ ▼ ▼ ▼ ▼


Rafael Yaghobzadeh – Hans Lucas pour Pèlerin

Ukraine : Avdiivka

SITE INTERNET

Janvier 2017. Une jeune ukrainienne marche dans l’enceinte de Metinvest, la plus grande usine de coke d’Europe où plus de 4000 personnes sont employées, à quelques kilomètres de la ligne front, à Avdiivka, dans l’est de l’Ukraine.




Teresa Suárez

Les Dégommeuses

FACEBOOK / TWITTER / INSTAGRAM

Les Dégommeuses est une équipe de football parisienne constituée majoritairement de femmes lesbiennes. Elles utilisent le sport comme un outil de lutte contre le sexisme, le racisme, les LGBTphobies et d’autres discriminations sur le terrain de jeu et dans la société en général.

Sur l’image, la joueuse Erica Liebeman, fait un corner au cours du match de la ligue Criterium contre l’USTB à Vanves, le lundi 6 février 2017.




Jonathan Fontaine – Hans Lucas

Harar, colorful city of Ethiopia

SITE INTERNET / FACEBOOK / INSTAGRAM

Le poète français Arthur Rimbaud s’est installé à trois reprises entre 1880 et 1891 dans la ville d’Harar dans l’est de l’Ethiopie. Cette citée musulmane mystique aux ruelles étroites et colorées, entourée de ses remparts datant du XVI siècle est classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Quand le poète arrive en 1880, la ville est une cité glorieuse pour sa beauté et son commerce, il abandonne l’écriture pour le négoce entre l’Afrique et le Moyen-Orient notamment avec le trafic d’armes.




Cédric Roux

urbanloneliness

SITE INTERNET / FACEBOOK / TWITTER

Porto, le 6 février 2017.
Un vieux monsieur se rend vers la grande salle de Bingo de Porto pour jouer et s’occuper. Cette image est issue de la série « Solitude urbaine ».




Carole Durosoy

DSC0072

SITE INTERNET / INSTAGRAM

Paris, février 2016.

Métro ligne 13, bondée. Et cette fille au regard farouche surgit.




Chloe Sharrock – CIRIC

SHAR0033

SITE INTERNET / FACEBOOK / TWITTER / INSTAGRAM / BLINK

Central District de Beyrouth. Après la guerre, un vaste plan de reconstruction du centre-ville est lancé par le chef du gouvernement Rafic Hariri, créant ainsi une véritable rupture avec les quartiers péricentraux et modifiant profondément le paysage urbain hérité du passé.




Nicolas Friess

1503_adrian_dohotaru_NFR2375

SITE INTERNET / FACEBOOK / TWITTER / INSTAGRAM / BLINK

Depuis deux semaines la Roumanie est tous les soirs secouée par des manifestations sans précédents, le 5 février dernier c’est 300 000 personnes qui étaient dans la rue pour lutter contre une loi qui dépénaliserait la corruption. Rien de similaire ne s’était produit depuis la chute du communisme en 1989. Le gouvernement élu depuis deux semaines cède, la loi va être abrogée.

Ces événements sont le reflet d’un réveil des consciences et de l’effervescence de la société civile Roumaine. « Ce sont les actions des associations et des activistes qui vont catalyser le changement de la Roumanie » me disais Adrian Dohotaru, ici en orange sur la poto, au début du projet. Après de nombreuses année d’activisme, Adi est devenu député et continue de lutter, mais depuis l’intérieur du système.




Cyril Marcilhacy / Cosmos

02022017-613A8633

SITE INTERNET / FACEBOOK / INSTAGRAM

Olivier, maraîcheur bio, a choisi une vie d’agriculteur bio en périphérie de Rouen. Tous les soirs, il rentre dans son appartement du centre ville.



▼ ▼ ▼ ▼ ▼


En savoir plus sur Epic Stories : À mi chemin entre magazine et livret d’art, la revue EPIC-stories redonne la parole aux jeunes photojournalistes. Tous les trois mois, quatre photographes nous confient une histoire racontée en images. Ils nous expliquent comment ils ont conçu cette histoire et pourquoi. C’est leur regard sur le monde qui s’exprime.